Tiers payant généralisé : un système à l’américaine avec des tarifs à la française

adel louafi n

adel louafi nLe tiers payant généralisé est bien une médecine à l’américaine, très éloigné de la « Justice sociale ». Et même les Américains n’en veulent plus ! Le paiement direct par l’assureur , cela veut dire :
– aucune liberté de choix pour l’assuré
– aucun contrôle des coûts pour l’assuré
– des procédures médicales dépendant du bon vouloir des assureurs ( « they were telling me what procedures I could do, who I could treat »)
– une charge administrative très importante qui nécessite des secrétaires dédiées ( « a large staff was required, just to navigate all the paperwork »)
– des tarifs sans cesse revus à la baisse par les assurances ( « the amount insurance company were willing to pay for procedures were declining »)
– une charge administrative démesurée par rapport à un « Risque financier » faible, celui d’une simple consultation. C’est comme si l’assurance voiture payait pour l’essence ( « it would be like if car insurance paid for gas, oil…it would be very expensive and You’d have to be pré-approuved for a trip
Out of Town » )

Ce système de tiers payant généralisé est à la limite tenable économiquement pour les médecins avec les tarifs des assurances américaines. Mais il est extrêmement cher pour les assurés. C’est un suicide économique avec les tarifs « à la française » (23 euros la consultation).

Les médecins américains se « déconventionnent » de ce système d’assurance, d’une part pour retrouver leur indépendance professionnelle, d’autre part pour retrouver un équilibre familial ( « my family life and personal Time is better Than expected  » )

Si les médecins américains n’en peuvent plus de ce système, alors que le revenu moyen d’un généraliste américain est le double de celui d’un médecin français, qu’est ce que cela va donner en France ?

Le tiers payant social est un marqueur de gauche.

Le tiers payant généralisé est au contraire un marqueur ultra libéral.

Un système ultra libéral où l’individu (professionnel de santé ou patient ) est dénigré et où les profits sont concentrés entre quelques mains ( les financeurs ), ne peut tenir qu’avec l’autorité absolue de l’Etat, comme c’est le cas dans les pays dits « communistes ». C’est pour cela que l’autre volet de la loi Santé, c’est la mise sous autorité de l’Etat de toute la Médecine.

 http://money.cnn.com/2013/06/11/news/economy/cash-only-doctors/

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi

Logo UFML 3342 150Siège social : 287 rue St Jacques - 75005 Paris

©2018

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?