« République exemplaire »

Jerome Marty

Jerome MartyIl a été reproché à l’UFML une liberté de ton, une impertinence, il lui a été reproché de bousculer les convenances et de ne pas se plier aux habitudes et aux règles, de tracer son chemin hors des limites imposées par les uns, subies par les autres et….Comme mon rôle est de m’exprimer au nom de l’UFML, de représenter l’UFML ces reproches ont été souvent personnalisés.

J’aurais pu prendre un peu de distance, arrondir les angles, être pragmatique, entrer dans le périmètre imparti ….Mais la loi de Santé, mais le comportement des responsables aux affaires, mais le temps qui passe.

La loi de Santé sera votée le 17 décembre au terme d’une accélération législative entre fait du prince et république bananière.

Portée par un régime en déliquescence incapable de représenter plus d’1,5 Français sur 10 contre 90 % des médecins et soignants libéraux, la loi sera votée sans explication aux Français de ses conséquences.

Marisol Touraine a pris la décision de faire voter la loi pendant l’état d’urgence, l’intérêt de Marisol, la carrière de Marisol, ont pris le pas sur tout : écoute des médecins et des soignants, respect des victimes.

Jamais un gouvernement n’a agi de la sorte, acte vulgaire, méprisable, odieux, dégueulasse.

Celle que nous devons appeler Ministre en nous mordant les lèvres a fait le choix réfléchi de détruire la médecine libérale, le soin libéral, et de donner demain les rênes du système aux réseaux…

Bruno Le Roux pourrait la remplacer ou Jean Marie Leguen : la gauche mutualiste, la gauche fric, succédant à une égérie du siècle pour mettre ses œuvres en pratique, c’est une possibilité, la grossièreté a toujours sa place au sein de la vulgarité.

Valérie Fourneyron, ex ministre des sports et députée entrée au CA de la MATMUT, écrit dans un twitt que la Matmut ne fait pas de santé (twitt retiré dans les 5 min ) ; Daniel-8 Porsches-Havis, Président directeur de la Matmut, appelle à voter pour le candidat socialiste de Normandie.

Des dirigeants de la Mutualité française qui, il y a quelques semaines s’émouvaient de la trop grande proximité Mutualité française-gouvernement …La marmite des conflits d’intérêts, des prébendes, des placements à rapport immédiat, déborde…

Face à cela, face à cette fange où se roulent nombre de responsables institutionnels, face à une acceptation larvée trop fréquente ou à l’existence d’un théâtre du combat de l’instant, où l’acte suivant remplace le précédent, où le résultat n’est pas de mise, où seul compte le jeu des acteurs encore et encore et toujours présents au cours des années, la voix de l’UFML doit rester prépondérante, impertinente, et hors des schémas établis.

Nous n’acceptons pas la loi de Santé, nous n’acceptons pas les périmètres que l’on définit pour nous …

L’UFML va lutter et lutter encore contre la loi de Santé.

J’ai demandé aux syndicats d’organiser une action commune le 17 décembre aux côtés de l’UFML et des responsables des coordinations afin de montrer ce front commun du soin désormais intemporel contre cette loi.

Si l’UFML n’obtenait pas de réponse commune et globale, elle la monterait avec ses partenaires parce que nous savons que les médecins, les soignants, sont, eux tous, en attente d’actions et ne peuvent accepter l’inacceptable !

Nous continuons, nous sommes médecins, soignants, nous sommes debout !

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi

Logo UFML 3342 150Siège social : 287 rue St Jacques - 75005 Paris

©2018

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?