Relevez la tête !

Jerome Marty

Jerome MartyEn réponse à la fatigue, à la lassitude, au désespoir qui peuvent nous toucher….
La fatigue, le désespoir, la lassitude sont des sentiments passagers, l’avenir tel qu’ils veulent l’écrire sera, lui, définitif ! Il n’est donc d’autre solution que de faire face, il n’est donc d’autre responsabilité que de relever la tête, il n’est d’autre raison que de résister.
La fatigue, la lassitude, le désespoir sont des solitudes, le combat, la résistance sont pluriels.

Relevez la tête !Nous ne sommes pas seuls et c’est précisément de cette simple évidence que nous nourrissons notre force : NOUS NE SOMMES PAS SEULS ! Et même si je ne connais pas mon voisin de lutte, je sais qu’il est là, et sa présence me galvanise, comme ma présence le pousse.

Relevez la tête ! Nous sommes là parce que nous n’entendons pas que d’autres décident de notre avenir, nous n’entendons pas être dépossédés du droit le plus élémentaire à protéger la médecine. Nous sommes là parce que nous sommes responsables face aux patients, face aux fragiles, nous sommes là parce que nous avons un savoir qu’ils n’auront jamais et que ce savoir est pétri  de science, de conscience, d’humanisme et de doute. Nous sommes là parce que l’on ne devient pas médecin par hasard, comme on ne devient pas soignant par hasard.

Relevez la tête ! Nous sommes là parce que la colère est venue s’ajouter à ce qui nous construit, que cette colère est saine, parce qu’au sein de l’UFML elle s’est argumentée, elle s’est validée, justifiée, solidifiée.

Relevez la tête ! Ensemble nous allons ouvrir le champ des possibles ! Ils ont élaboré au fil des ans, une médecine de moins en moins « médecine » ou chacun de nous, isolé, disparaissait. Ensemble ! L’heure est venue de se lever.

Relevez la tête, qu’y a t’il d’impossible ? Mettre fin au pouvoir sans limite des ARS ? Stopper la course folle des HAS ? Renverser le pouvoir administratif ? Définir la valeur de la pratique ? La valeur de l’acte ?…

Relevez la tête ! Pas de médecine sans médecins ! Quoiqu’en disent énarques ou scientistes, pas de médecine sans médecins. Notre responsabilité de femmes et d’hommes face à une Loi qui détruira irrémédiablement ce qui fait l’essence de nos métiers, dépasse en tous points les sentiments passagers ! Ensemble, demain plus nombreux !  RESISTANCE !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi

Logo UFML 3342 150Siège social : 287 rue St Jacques - 75005 Paris

©2018

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?