Neung en Beuvron : ne jugeons pas trop vite

Jerome Marty

Jerome Marty

Guillaume Peltier, maire de Neung-sur-Beuvron, a cherché et trouvé un MG pour sa commune qui n’en avait plus, il a « communiqué » autour de cette issue et le CDOM a porté plainte pour publicité.
La presse s’est alors fait l’écho d’une lettre ouverte à l’Ordre écrite par l’édile et 99 % des commentaires de nos confrères ont soutenu le maire….

Cette histoire est symbolique à double titre :
1/ si nous réagissons sans réfléchir, nous sommes manipulables : rappelons que le CDOM ne réagit que si il a été saisi, il n’est donc pas impossible que celui ait été saisi par d’autres médecins face à une communication outrancière du maire qui, dans les colonnes du Figaro, se mettait complaisamment en avant, en parlant de ce médecin généraliste en termes sacrificiels, de don de soi etc… sans jamais évoquer les 23 euros et les raisons de la crise.
2/ le parcours de Guillaume Peltier de la droite du FN !!! à l’UMP (Vice Président ) sans jamais avoir été élu, hormis récemment à Neung-sur-Beuvron, petite commune.

Catholique traditionnaliste, ex-membre actif du FN de 1996 à 2000, classé même à droite du FN, il soutiendra Bruno Mégret puis quittera le FN pour ne pas « participer à la croisade anti-intégriste ».
Puis il rentre au mouvement pour la France auprès de Philippe de Villiers, dont il devient responsable des jeunes.
CONDAMNÉ à un an d’inéligibilité par le CC suite à sa campagne pour les législatives de la Marne (commission des comptes (2,89 %) ;
puis se présente dans le Massif central : 6,62 % ;
puis porte parole de la campagne présidentielle de Philippe de Villiers.
2006 : il se dit laϊc et anticlérical et plus proche de Manuel Valls que de Nicolas Sarkozy.
2007 : il se présente dans 1e circonscription d’Indre et Loire : 5,92 %.
Il participe aux négociations sur le rapprochement MPF/UMP avec Brice Hortefeux.
2008 : élection municipale de Tours qui l’oppose au maire PS sortant et à Renault Donnedieu de Vabre : 8,44 % : en réaction, il appelle à ne pas voter pour celui-ci au second tour alors qu’il avait été investi UMP.
2008 : il quitte le MPF.
2009 : il devient membre de l’UMP, ce qui provoque quelques tiraillements.
2010 : il est responsable de la communication de l’UMP Indre et Loire.
2011  : il devient membre de la cellule riposte qui défend le bilan de N Sarkozy.
2012 : il est nommé secrétaire national de l’UMP chargé des études et des sondages.
Le 28 janvier 2012, il est candidat dans la 1ère circonscription d’Indre et Loire et intègre l’équipe du candidat Sarkozy.
Il est battu aux législatives par le candidat socialiste J P Gilles (41 %).
Juillet 2012 : il lance « la droite forte  » avec G Didier qui arrive en tête devant la droite sociale de Laurent Wauquiez.
Février 2013 : il devient VP de l’UMP.
2013 : il crée la fête de la violette, pendant de la fête de la rose.
23 mars 2014 : élu (enfin) maire de Neung-sur-Beuvron.
Le 21 janvier 2015, il est nommé, par le nouveau président de l’UMP Nicolas Sarkozy, secrétaire national fonctionnel aux fédérations professionnelles et coordonnateur adjoint des élections régionales.
Le 6 janvier 2016, il est nommé porte-parole des Républicains, en tandem avec Guillaume Larrivé, Valérie Debord et Brigitte Kuster.
Voilà le parcours d’un jeune arriviste qui montre très clairement toute la médiocrité de notre classe politique.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi

Logo UFML 3342 150Siège social : 287 rue St Jacques - 75005 Paris

©2018

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?