Adhérer à l'UFML *


Pourquoi adhérer ? / comment adhérer 

SEULES les COTISATIONS font vivre l’association UFML
Vous avez besoin de l’UFML pour défendre vos valeurs, l’UFML a besoin de vous pour les représenter et vous avez eu de nombreuses occasions de voir combien la présence et l’influence de l’UFML ont pris de l’ampleur…
SEULES les COTISATIONS permettent toutes ces actions, aussi ;
Le renouvellement de votre cotisation c’est maintenant
Le partage avec les confrères de notre charte c’est maintenant
La sensibilisation des professionnels de la santé c’est maintenant
Le coup de fil sympa aux confrères qui baissent les bras c’est maintenant
Pour adhérer à l’UFML
cliquerz sur le lien ci-après et suivez la démarche proposée (paiement par CB ou Paypal  -mais Paypal n'est pass obligatoire).

Pour ceux qui ont du mal à remplir le formulaire en ligne (pas de n° RPPS  ou médecins domiciliés à l'étranger   adressez un chèque  à  ufml 29 av Adrien Escudier 31620 Fronton  sans oublier  de fournir le maximum de  coordonnées lisibles  merci 

mais  si possible préférez le règlement par carte bleue . Le site sera bientôt remanié et le module d'adhésion sera simplifié ! C'est  promis 

ADHERER A L'UFML

Paypal

L’avenir vous appartient, il est à construire avec l’UFML
Merci pour l’UFML, merci pour vous !!!

  Charte UFML

Dr MH Bonfait-Bouyer

 

Des propositions concrètes vous seront très prochainement présentées.

Pour cela, nous avons besoin de vous et de vos cotisations,

Unique ressource de votre association : l’UFML.

ADHERER A L'UFML

Paypal

Marie-Hélène Bonfait-Bouyer.

Commande livre Résiste !

resiste XDLancement le 30 Mars mais en commande sur : http://ufml-asso.org/commandez-le-livre.html… Lien vous permettant de préciser votre commande. une surprise avec chaque commande. Ce livre est un pavé lancé à la face de tous ceux qui vous méprisent, de tous ceux qui enfoncent la médecine.

 

Le New Deal de l'UFML

New Deal UFMLVifs remerciements à ceux qui ont oeuvré pour cette réussite et en particulier l'équipe de Paris menée sur cet événement par Valérie Briole. La présence hier soir de Nathalie Kosciusko Morizet, Hervé Mariton, ne traduit en rien une politisation de l'UFML mais une reconnaissance de son travail et de sa place à l'heure des campagnes électorales. Nous avons pu expliquer Résiste, donc l'UFML, et détailler un New Deal aux propositions décoiffantes et sans concessions. Nous l'avons fait droit dans les yeux des politiques présents. Alexandre Jardin est intervenu, nous allons travailler ensemble  il a dans son intervention rappelé les blocages de la sphère politique nationale. Comme lui nous pensons qu'il est temps de renverser la pyramide décisionnaire. Thomas Dietrich s'est exprimé, très applaudi, symbole de résistance. Frederic Bizard également, nous connaissons son rôle dans la lutte contre les réseaux et la financiarisation. Nous étions nombreux, lisez le New Deal, commandez Résiste. Le combat prend une autre dimension, nous devons construire ensemble, et prendre plus que jamais la place qui est la nôtre.

L'UFML appelle les médecins

affiche vote députés L'UFML appelle les médecins à poursuivre leur pratique du tiers payant de façon libre et invite ceux qui seraient poursuivis par l’administration à remplir ce module de signalement  pour prendre les mesures de leur défense.

Affiche contre le  TPG   version pdf à télécharger    à placer dans vos salles d'attente.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Jerome MartyJour de vote... Jour de doute.

Les 5 années Touraine se terminent.

Et nous devrions aujourd'hui pouvoir écrire : "c'est ainsi, tout a une fin", mais nous ne le pouvons pas.

Nous sommes en France et, en France, l'alternance n'existe pas.

Les responsables politiques changent de camp au grè du courant. Les formations politiques naissent des gouvernements, les conseillers ministériels passent d'un gouvernement à un autre et le prochain ministre de la santé pourrait bien être un ancien rapporteur de la loi Touraine.

Nous sortons de 5 ans de dogmatisme et d'insultes aux professionnels de santé, 5 ans où les médecins ont été désignés coupables mois après mois par leur ministre de tutelle.

Falsification des chiffres, mensonges permanents, manipulation des opinions...

Les médecins étaient des salauds de la pire espèce : nantis, inciviques, égoïstes, responsables des déserts médicaux, des inégalités sociales en santé et d'accès au soins, racistes, sur-prescripteurs, sous-formés, brutaux, violents...

Rien ne leur aura été épargné, comme si ces 5 ans avaient été la somme de toutes les dérives connues sous les précédents gouvernements.

Le solde de ces 5 ans c'est :

  • - un État responsable de la politique de santé et une gouvernance étatique.
  • - Des ARS toutes puissantes.
  • - Une démocratie sanitaire et un paritarisme de façade.
  • - Des médecins demain assujettis aux assurances maladie.
  • - Une assurance maladie liée à l'État.
  • - Des complémentaires organisatrices du soin.
  • - Un secret médical bafoué.
  • - Une organisation territoriale décidée par le seul hôpital public.
  • - Une augmentation des restes à charges.
  • - Un effondrement des installations, une multiplication des déserts.
  • - Un vieillissement de la profession médicale.
  • - Un troisième cycle des études médicales saccagé.
  • - Des tarifs aux plus bas de la moyenne européenne.
  • - Des suicides et des burn out de médecins, internes, étudiants en médecine, IDE, professionnels de santé, au sommet des statistiques.

Cette liste est non exhaustive... Face à ce tableau en tout point catastrophique, nous serions en droit d'attendre une prise de conscience, (nous l'avions en parti obtenu auprès de l'équipe Fillon), il n'en est rien. La multiplication des Maisons de Santé Pluridisciplinaires tient lieu de pilier du programme santé du prochain président de la République et cela est très symbolique de ce que nous vivons depuis des mois.

De l'apparence, des mots, des concepts, du vent..

Parce que la maison se voit et se comptabilise...Même vide...

Le contenant est plus important que le contenu, une politique d'emballage, les murs plus important que les hommes...

Rien ne changera si l'article 1 de la loi de Santé n'est pas abrogée, si la confiance brisée n'est pas re-soudée par une gouvernance partagée entre l'État, les professionnels de santé, les patients.

Rien ne changera sans une vraie démocratie sanitaire. La vraie rupture, le vrai courage politique est là, dans la confiance.

Nous en sommes loin... Il nous faut donc, au regard de l'effondrement, des déplaquages, des renoncements, des expatriations, répéter encore cette simple évidence

"Vous ne ferez pas de médecine sans médecin"...

  • Aucun commentaire sur cet article.
Ajouter un commentaire

L'UFML en chiffres

0
Newsletters
0
Pages
0
Followers

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.