Adhérer à l'UFML

Toulouse To Win

La loi de modernisation du système de santé est à peine votée que de nombreux obstacles apparaissent pour sa mise en place et c’est tant mieux.

Cette loi ne règle en rien l’organisation de la médecine libérale, voir complique encore plus le travail des professionnels et dégrade considérablement le rendu à la population.

Aussi l’UFML a décidé de prendre en main ce dossier et travaille, au travers de réunions de réflexion, rencontres avec les institutions, rencontres avec les syndicats, à l’édification de bases fondatrices de la médecine de demain dans la ligne de conduite qu’elle s’est toujours fixée : le respect des besoins des patients, le respect du travail des professionnels.

Notre nouvel objectif est de construire main dans la main ; médecins du privé et public, infirmières, kinésithérapeutes et tous les paramédicaux, mais aussi les patients, les institutions (dignes de ce nom), les syndicats, les administrations concernées, les prestataires des technologies, label de certification, etc… la médecine de demain, respectant des valeurs millénaires de cet art et tenant compte des avancées technologiques.

Des propositions concrètes vous seront très prochainement présentées.

Pour cela, nous avons besoin de vous et de vos cotisations,

Unique ressource de votre association : l’UFML.

ADHERER A L'UFML

Paypal

L’UFML le revendique, nous sommes l’association de tous les professionnels de santé, aussi cette invitation à adhérer se réalise dans l’accueil et la fédération aussi bien des médecins, que des sages-femmes, des infirmiers, des kinésithérapeutes, des orthophonistes, et plus largement toutes celles et tous ceux qui contribuent au maillage de la santé.

Merci pour le renouvellement de votre cotisation 2016, merci de copier et diffuser ce message, merci d’encourager les adhésions autour de vous, les dons et les bonnes volontés. Une attestation de cotisation vous sera délivrée.

Le trésorier de l’UFML

Marie-Hélène Bonfait-Bouyer.

Commande livre Résiste !

resiste XDLancement le 30 Mars mais en commande sur : https://ufml-asso.org/commandez-le-livre.html… Lien vous permettant de préciser votre commande. une surprise avec chaque commande. Ce livre est un pavé lancé à la face de tous ceux qui vous méprisent, de tous ceux qui enfoncent la médecine.

 

Le New Deal de l'UFML

New Deal UFMLVifs remerciements à ceux qui ont oeuvré pour cette réussite et en particulier l'équipe de Paris menée sur cet événement par Valérie Briole. La présence hier soir de Nathalie Kosciusko Morizet, Hervé Mariton, ne traduit en rien une politisation de l'UFML mais une reconnaissance de son travail et de sa place à l'heure des campagnes électorales. Nous avons pu expliquer Résiste, donc l'UFML, et détailler un New Deal aux propositions décoiffantes et sans concessions. Nous l'avons fait droit dans les yeux des politiques présents. Alexandre Jardin est intervenu, nous allons travailler ensemble  il a dans son intervention rappelé les blocages de la sphère politique nationale. Comme lui nous pensons qu'il est temps de renverser la pyramide décisionnaire. Thomas Dietrich s'est exprimé, très applaudi, symbole de résistance. Frederic Bizard également, nous connaissons son rôle dans la lutte contre les réseaux et la financiarisation. Nous étions nombreux, lisez le New Deal, commandez Résiste. Le combat prend une autre dimension, nous devons construire ensemble, et prendre plus que jamais la place qui est la nôtre.

  • Alexandre Jardin
  • cinéma
  • Isabelle Adjani
  • Carole Matthieu
  • Louis Julien Petit
  • Rahma Goubar

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Jerome MartyC'est une de ces entreprises, impersonnelle et lisse, bâtiments aux murs vitrés, propres et transparents, open space où tout est vu, salariés et managers ensemble vers un même but... L'image semble belle, parfaite même, et pourtant... Passé le premier regard, la transparence se floute, et une poussière sombre apparait. Cadences, quotas, objectifs, les regards des salariés sont fuyants, l'exercice est contraint, les prénoms et les noms sont remplacés, la violence des comportements des jeunes cadres masque la peur de ne pas atteindre l'objectif... Tout n'est que noirceur et le chiffre remplace l'homme, la dépersonnalisation est totale...derrière elle, la deshumanisation.

Carole MatthieuLe film "Carole Matthieu" nous lance en pleine face cette réalité. Isabelle Adjani est le Dr Carole Matthieu, médecin généraliste et médecin du travail dans cette entreprise. Elle est l'écoute, la compréhension, l'aide, le conseil. Elle est le dernier rempart contre la noirceur, une fenêtre qui ouvre sur le monde réel, celui qui n'oublie pas l'homme. Sa marge de manœuvre est étroite, soumise aux logiques entrepreneuriales, elle compose avec les règles et maintien la cohésion, elle lutte et s'épuise...

Le contact avec la souffrance est permanent, et l'impact personnel menace, rappelant ce que disait Robert Capa à propos des photos de guerre "Si ta photo n'est pas assez bonne, c'est que tu n'étais pas assez près", trop loin vous ne voyez rien, trop près vous êtes mort... Le Dr Carole CaMatthieu se rapproche de ses patients, toujours plus près... Tous les soignants, quel que soit leur rôle, leur profession, leur secteur d'activité peuvent se reconnaitre, dans ce film, tour à tour salariés engagés dans une course folle au risque de se perdre, et médecins qui ont fait le choix de ralentir les rouages et d'être lentement à leur tour broyés. Lorsque le Dr Carole Matthieu regarde une mine à ciel ouvert, c'est la réalité de ce monde du travail qu'elle perçoit. Cette poussière, cette noirceur, cette plaie ouverte, creusée par un système qui oublie l'homme. Lorsqu'elle se tient, silhouette fragile au bord de ce trou béant, elle personnifie ce qui reste d'humanité face à la folie ...

L'UFML a eu le privilège de voir ce film hier 27 Octobre en présence de Mme Isabelle Adjani, du réalisateur Louis Julien Petit, de la distributrice Mme Rahma Goubar, et d'Alexandre Jardin.

Nous avons relevé de nombreuses similitudes avec nos professions et nous en avons discuté avec Isabelle Adjani et Louis Julien Petit. Ce film est un vecteur, pour mettre en lumière la souffrance au travail, avec une attention particulière sur la propre souffrance de celle qui doit absorber la souffrance des autres. Il renvoie entre autre à l'effondrement de notre système de santé, sa gouvernance bureaucratique et le poids toujours plus grand de l'économie sur le soin.

Soignants, médecins, approprions-nous ce film et participons ensuite aux débats qui seront organisés dans les salles de cinéma partout en France à partir du 07 Décembre. C’est un devoir face à l'absurdité, c'est une nécessité. Nous vous ferons part des lieux de débats autour de la santé.

    • Aucun commentaire sur cet article.
    Ajouter un commentaire
    Propulsé par Komento