Adhérer à l'UFML *


Pourquoi adhérer ? / comment adhérer 

SEULES les COTISATIONS font vivre l’association UFML
Vous avez besoin de l’UFML pour défendre vos valeurs, l’UFML a besoin de vous pour les représenter et vous avez eu de nombreuses occasions de voir combien la présence et l’influence de l’UFML ont pris de l’ampleur…
SEULES les COTISATIONS permettent toutes ces actions, aussi ;
Le renouvellement de votre cotisation c’est maintenant
Le partage avec les confrères de notre charte c’est maintenant
La sensibilisation des professionnels de la santé c’est maintenant
Le coup de fil sympa aux confrères qui baissent les bras c’est maintenant
Pour adhérer à l’UFML
cliquerz sur le lien ci-après et suivez la démarche proposée (paiement par CB ou Paypal  -mais Paypal n'est pass obligatoire).

Pour ceux qui ont du mal à remplir le formulaire en ligne (pas de n° RPPS  ou médecins domiciliés à l'étranger   adressez un chèque  à  ufml 29 av Adrien Escudier 31620 Fronton  sans oublier  de fournir le maximum de  coordonnées lisibles  merci 

mais  si possible préférez le règlement par carte bleue . Le site sera bientôt remanié et le module d'adhésion sera simplifié ! C'est  promis 

ADHERER A L'UFML

Paypal

L’avenir vous appartient, il est à construire avec l’UFML
Merci pour l’UFML, merci pour vous !!!

  Charte UFML

Dr MH Bonfait-Bouyer

 

Des propositions concrètes vous seront très prochainement présentées.

Pour cela, nous avons besoin de vous et de vos cotisations,

Unique ressource de votre association : l’UFML.

ADHERER A L'UFML

Paypal

Marie-Hélène Bonfait-Bouyer.

Commande livre Résiste !

resiste XDLancement le 30 Mars mais en commande sur : http://ufml-asso.org/commandez-le-livre.html… Lien vous permettant de préciser votre commande. une surprise avec chaque commande. Ce livre est un pavé lancé à la face de tous ceux qui vous méprisent, de tous ceux qui enfoncent la médecine.

 

Le New Deal de l'UFML

New Deal UFMLVifs remerciements à ceux qui ont oeuvré pour cette réussite et en particulier l'équipe de Paris menée sur cet événement par Valérie Briole. La présence hier soir de Nathalie Kosciusko Morizet, Hervé Mariton, ne traduit en rien une politisation de l'UFML mais une reconnaissance de son travail et de sa place à l'heure des campagnes électorales. Nous avons pu expliquer Résiste, donc l'UFML, et détailler un New Deal aux propositions décoiffantes et sans concessions. Nous l'avons fait droit dans les yeux des politiques présents. Alexandre Jardin est intervenu, nous allons travailler ensemble  il a dans son intervention rappelé les blocages de la sphère politique nationale. Comme lui nous pensons qu'il est temps de renverser la pyramide décisionnaire. Thomas Dietrich s'est exprimé, très applaudi, symbole de résistance. Frederic Bizard également, nous connaissons son rôle dans la lutte contre les réseaux et la financiarisation. Nous étions nombreux, lisez le New Deal, commandez Résiste. Le combat prend une autre dimension, nous devons construire ensemble, et prendre plus que jamais la place qui est la nôtre.

L'UFML appelle les médecins

affiche vote députés L'UFML appelle les médecins à poursuivre leur pratique du tiers payant de façon libre et invite ceux qui seraient poursuivis par l’administration à remplir ce module de signalement  pour prendre les mesures de leur défense.

Affiche contre le  TPG   version pdf à télécharger    à placer dans vos salles d'attente.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Jerome MartyIls vont signer ! Enfin la CSMF et MGF ont obtenu le C à 25 en une fois ...Au premier mai 2017.
Cette immense victoire, cette acmé de la lutte syndicale, nous n'aurions pu l'obtenir sans ces deux guerriers que sont C. Leicher et JP Ortiz.
A cet instant nous ne savons où donner de la tête et nous sommes atteints de vertige au moment où chacun d'entre eux nous dit être à l'origine de ce bonheur inespéré.
Ortiz-Leicher, Leicher-Ortiz, Leitiz-Orcher, on ne sait plus ...
Ils sont si valeureux, tant de courage, tant d'énergie dépensée pour enfin obtenir cette immense reconnaissance !


Deux euros ! 25 euros, soit en euros constants la valeur du C en 2002 !
Grace à eux, nous sommes assurés de ne plus avoir d'augmentation tarifaire avant 5 à 10 ans ! Merveilleux ! Nous voilà enfin débarrassés de cette angoisse ! Le combat va t'il payer ?
Alors bien sûr JP. Ortiz nous rappelle qu'il ne signera éventuellement qu'après l'AG du 25 Aout, il reste des points durs dit-il, et avec cette audace qui le caractérise, ce courage qui fait les grands hommes, il ose et demande ...2 euros pour les cardiologues !
Orcher et Leitiz se placent donc clairement cet après-midi comme les porteurs de la signature, certainement les autres signeront, mais cette immense victoire est pour eux ! Ils la revendiquent, qu'ils signent maintenant ou demain !
Et comme toujours, demain, quand ce que nous annonçons arrivera, quand la médecine ne sera qu'obéissance, encadrée jusqu'à l'étouffement par l'application de la loi de modernisation de la santé désormais consacrée par nos deux penseurs politiques, quand le Tiers Payant s'appliquera parce que l'opposition oubliera de le supprimer, les médecins ( repésentés par leurs immenses chefs Leitiz et Orcher ayant démontré leur peu de volonté à lutter) et leur amour pour Marisol Touraine  ; demain quand la médecine poursuivra son effondrement, et que les gains aujourd'hui annoncés seront retirés par d'autres voies, comme toujours ils nous hurleront , "c'est une trahison" "nous n'avons pas signé pour cela" "on nous a trompé" etc. etc. ...
Nous avons connu cela pour la ROSP, l'AV 8 et le CAS et cela continuera ...
Nous nous remémorerons alors ces deux visages de guerriers victorieux ...
Nous nous souviendrons qu'en ce mois de juillet 2016 ils revendiquèrent la paternité de l'obtention du C à 25, C à 25 qui seul meublait leur conversation jusqu'à persuader les commentateurs de l'existence de cette unique préoccupation pour les médecins .
Nous nous souviendrons qu'ils actèrent, sûrement pour l'un, dans un suspens insoutenable pour l'autre, leur signature au bas d'une convention qui pour l'UFML signe la reddition des médecins face à la puissance étatique.
Nous nous souviendrons qu'ils abandonnèrent leur honneur pour quelques piastres, et acceptèrent de contractualiser avec un gouvernement qui en 4 ans de pouvoir avait fait de l'insulte aux médecins une règle de conduite et avait programmé la disparition du mode d'exercice libéral et la mise en coupe réglée de l'indépendance et de la liberté d'exercer.
Nous nous souviendrons que les deux centrales avaient soutenu le tiers payant généralisé avant d'entamer une volte-face mue par l'énergie des résultats des sondages et l'intérêt électoral...
Nous nous souviendrons que déjà, lors de l'avenant 8, Jean François Rey, ex président de l'UMESPE, en revendiquait la paternité. Nous nous souviendrons qu'il y a quelques années MGF et la CSMF étaient fiers de présenter à une profession si redevable leur "re jeton" le P4P devenu ROSP.
....
Les époques passent, les années se suivent, et , les mêmes hommes produisent les mêmes effets...
En ce qui nous concerne, nous ne varions pas et ne varierons pas.
Signer cette convention sur les arguments développés est une erreur historique.

Seule la résistance dans l'honneur compte lorsque face à vous la loi déjà s'applique et que vous savez vos frères et vos sœurs visés.
Signer avec son ennemi des accords financiers, alors même que ses décrets- lois sont tournés vers vous et que demain ils vous écraseront, ne pas savoir attendre et mettre en place les conditions qui écartent son ennemi et permettent d'imposer par la nécessité, des accords à son successeur est une preuve de plus de la faiblesse du syndicalisme médical.

Certes tout n'est pas à jeter et certains ont mis à profit ces négociations pour détricoter les erreurs de la CSMF, nous comprenons leur besoin de signer, même si nous ne la soutenons pas !

Il n'est qu'une urgence : lutter contre la loi de modernisation de la santé ; il n'est qu'une importance : redonner leur dignité aux médecins et aux soignants ; il n'est qu'un moyen : refonder le système dans sa gouvernance, son financement et sa démocratie sanitaire ! Le reste appartient à la toute petite histoire...

 

leicherortiz twitts

Liste des participants qui ont commenté cet article

Charger les commentaires précédents
  • POUR 0,5% Monsieur !
    C'est quoi 1 milliard à côté des 200 MILLIARDS D'EUROS (oui deux cents milliards d'euros) du budget de la sécurité sociale que gaspille joyeusement la CNAM en prado, SOPHIA, PAERPA, PUBlicité en tous genres ?
    C'est 0,5% du budget de la CNAM. Négligeable me direz-vous. Mais c'est pourtant pour ces miettes que les maudits syndicats ont bradé les médecins, pactisant ainsi avec le diable. Pour d'hypothétiques deux balles en ...Mai 2017 !

  • Un peu d'oxygène pour les médecins a dit, sans humour, le président d'un syndicat. c'est exactement ce que les pompiers déconseillent de faire quand il y a le feu à la maison. Mais qu'importe ! Les médecins sont déjà en enfer et cela valide l'expression : l"enfer est pavée de bonnes intentions.
    Répondre

  • Invité - pathos

    A propos de la représentativité syndicale en général et de mgfarce en particulier .
    Pour être plus précis ce serait plutôt 30% des mg votants qui ont voté mgffff.... Ce qui nous fait quel pourcentage REEL des médecins généralistes ?
    Quelqu'un a t-il les chiffres ?

  • L'enfer est pavé (sans e)de bonnes intentions. quelques chiffres..Pour toutes les régions, les résultats des listes sont présentés en annexe du présent communiqué.
    Les principaux constats
    - Le taux de participation est de 39,92 % (42,38 % pour les médecins généralistes, 42,38 % pour le collège des spécialités de bloc et 34,95 % pour les autres spécialistes).
    - Ce chiffre est en retrait par rapport à ceux des précédentes élections. Pour mémoire, il était de 44,6 % en 2010, 46 % en 2006, de 52,7 % en 2000.

  • Chez les médecins généralistes, si MG France consolide sa première place avec 31,29 % des voix contre 29,73 % en 2010, la FMF est en progression avec 27,62 %, soit + 9,17 % par rapport à 2010. La CSMF avec 20,25 % se place en troisième position. Les autres organisations syndicales présentes dans ce collège sont globalement à des niveaux proches de ceux obtenus en 2010.

  • - Dans le collège des chirurgiens, des anesthésistes et des gynécologues-obstétriciens, le syndicat Le Bloc réalise en 2015 une progression de 8,55 %, passant de 58,24 % en 2010 à 66,79 %. Le SML (12,95 %) se place en deuxième position, suivi par la CSMF (12,37 %). La FMF obtient quant à elle 5,74 %.
    - Chez les autres spécialistes, la CSMF demeure en tête avec 40,65 %, suivie du SML avec 28,94 %, de la FMF avec 21,77 %, du Bloc avec 4,41 %.
    conclusion: MGF représente :42,38 % X 31,29 % = 13,26 % des médecins généralistes !!!

  • Invité - Fred Tonne-Zimme

    Ok
    On fait quoi?
    Pétition pour un NON massif des médecins à cette "

  • Invité - Fred Tonne-Zimme

    Pourquoi avez vous coupe mon intervention?

  • Parmi ceux qui ont "négocié" la convention, certains ne tarissent pas d'éloges sur le "côté humain et l'écoute" qu'ils ont senti chez Revel. Or, la seule différence entre MST et Revel, c'est qu'elle a le rôle du policier méchant et lui le rôle du policier gentil. Alors, soit Revel est très bon comédien et certains membres de syndicats se sont faits avoir comme des bleus, soit, cyniques ils font semblant d'y croire.

  • Alors que la loi de santé liberticide n'a pas changé, les syndicats les plus "révolutionnaires" comptent suivre ceux qui ont déjà retourné leurs vestes et déposer la signature de la honte. Comme quoi : 100 000 façons d'exercer,
    une seule façon d'abdiquer.

Ajouter un commentaire

L'UFML en chiffres

0
Newsletters
0
Pages
0
Followers

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.