Adhérer à l'UFML

Toulouse To Win

La loi de modernisation du système de santé est à peine votée que de nombreux obstacles apparaissent pour sa mise en place et c’est tant mieux.

Cette loi ne règle en rien l’organisation de la médecine libérale, voir complique encore plus le travail des professionnels et dégrade considérablement le rendu à la population.

Aussi l’UFML a décidé de prendre en main ce dossier et travaille, au travers de réunions de réflexion, rencontres avec les institutions, rencontres avec les syndicats, à l’édification de bases fondatrices de la médecine de demain dans la ligne de conduite qu’elle s’est toujours fixée : le respect des besoins des patients, le respect du travail des professionnels.

Notre nouvel objectif est de construire main dans la main ; médecins du privé et public, infirmières, kinésithérapeutes et tous les paramédicaux, mais aussi les patients, les institutions (dignes de ce nom), les syndicats, les administrations concernées, les prestataires des technologies, label de certification, etc… la médecine de demain, respectant des valeurs millénaires de cet art et tenant compte des avancées technologiques.

Des propositions concrètes vous seront très prochainement présentées.

Pour cela, nous avons besoin de vous et de vos cotisations,

Unique ressource de votre association : l’UFML.

ADHERER A L'UFML

Paypal

L’UFML le revendique, nous sommes l’association de tous les professionnels de santé, aussi cette invitation à adhérer se réalise dans l’accueil et la fédération aussi bien des médecins, que des sages-femmes, des infirmiers, des kinésithérapeutes, des orthophonistes, et plus largement toutes celles et tous ceux qui contribuent au maillage de la santé.

Merci pour le renouvellement de votre cotisation 2016, merci de copier et diffuser ce message, merci d’encourager les adhésions autour de vous, les dons et les bonnes volontés. Une attestation de cotisation vous sera délivrée.

Le trésorier de l’UFML

Marie-Hélène Bonfait-Bouyer.

Commande livre Résiste !

resiste XDLancement le 30 Mars mais en commande sur : https://ufml-asso.org/commandez-le-livre.html… Lien vous permettant de préciser votre commande. une surprise avec chaque commande. Ce livre est un pavé lancé à la face de tous ceux qui vous méprisent, de tous ceux qui enfoncent la médecine.

 

Le New Deal de l'UFML

New Deal UFMLVifs remerciements à ceux qui ont oeuvré pour cette réussite et en particulier l'équipe de Paris menée sur cet événement par Valérie Briole. La présence hier soir de Nathalie Kosciusko Morizet, Hervé Mariton, ne traduit en rien une politisation de l'UFML mais une reconnaissance de son travail et de sa place à l'heure des campagnes électorales. Nous avons pu expliquer Résiste, donc l'UFML, et détailler un New Deal aux propositions décoiffantes et sans concessions. Nous l'avons fait droit dans les yeux des politiques présents. Alexandre Jardin est intervenu, nous allons travailler ensemble  il a dans son intervention rappelé les blocages de la sphère politique nationale. Comme lui nous pensons qu'il est temps de renverser la pyramide décisionnaire. Thomas Dietrich s'est exprimé, très applaudi, symbole de résistance. Frederic Bizard également, nous connaissons son rôle dans la lutte contre les réseaux et la financiarisation. Nous étions nombreux, lisez le New Deal, commandez Résiste. Le combat prend une autre dimension, nous devons construire ensemble, et prendre plus que jamais la place qui est la nôtre.

L'UFML en LIVE sur Periscope

Periscope ToulouseTous à Toulouse pour sauver les soignants !

TUTORIEL PERISCOPE

La réunion de Toulouse sera retransmise en direct à l'aide de l'application Periscope.

Téléchargez l’application Periscope (gratuitement) sur votre Smartphone.

Une fois l'application installée, cliquez sur l'icône "personnes" puis sur la petite loupe, puis recherchez "UFML".

Vous pouvez également cliquer sur l’icône carte (globe terrestre). Zoomez sur Toulouse, salle du Sénéchal, 17 Rue de Rémusat, 31000 Toulouse. Cliquez sur l’une des icones rouges retransmettant la réunion en direct

Vous pouvez également suivre le LIVE sur le fil Twitter UfmlAsso ou sur le site ufml-asso.org. Testez l'application dès à présent, n'attendez pas le dernier moment !!!

Pour toute autre information, contactez : webmasterufml[at]gmail.com

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Jerome Marty

http://www.jim.fr/…/convention_medi…/document_actu_pro.phtml

Nous l'avons fait remarquer et l’avons signalé (affirmé) aux différents syndicats (c'était même un point sur lequel nous n'avons cessé d'insister) : la loi Santé introduit le fait que la ministre définit le cadre des négociations conventionnelles...

En d'autres termes, les syndicats ont perdu leur patrimonialité. En d'autres termes encore, ils ne sont plus que les acteurs d'une pièce écrite par le ministère.... Un acteur n'écrit pas l'histoire, ne change pas l'orientation du scénario, il peut jouer de façon remarquable, obtenir un oscar (légion d'honneur), il ne reste qu'un acteur.

Nous avons de même, à plusieurs reprises, avancé le fait que les négociations conventionnelles seraient territorialisées et adaptées aux besoins régionaux (politiques, économiques et sociaux), sans que jamais les syndicats ne nous relaient, ni se positionnent par rapport à cette modification historique et fondamentale.

Pourtant nous sommes bien là au coeur de la loi de Santé : l'État est responsable de la politique de santé (art 1). La territorialisation (régionalisation) de la convention porte en elle le germe de la division, partenaire habituel de tout pouvoir politique. Les cinq syndicats n'ont jamais su s'adapter, sur le plan national, à une union d'opposition qui seule aurait pu protéger la profession et faire échouer toute velléité de briser la liberté et l'indépendance des médecins. Alors imaginez demain, quand les discussions conventionnelles seront différentes de région en région au sein d'un ONDAM lui national ...Chronique d'une défaite annoncée.

Soyons clairs, les syndicats qui, comme MGFrance, osent déclarer que le fait que la loi donne à la ministre le pouvoir de définir le cadre des négociations conventionnelles ne change rien, vous mentent ! Cela change tout précisément du fait de l'article 1 !

Pathétique est le tableau que nous voyons se dessiner, de syndicats qui vont aller " négocier" 2 euros sous conditions (indicateurs, objectifs, modes de pratiques, engagements etc), qui vont discuter au sein d'un périmètre défini par la ministre et la loi de Santé.

Nous ne devons pas accepter de discuter au sein du périmètre défini par une loi que nous ne reconnaissons pas !

Que la CSMF nous explique comment elle peut prôner la désobéissance et participer aux négociations conventionnelles qui dépendent maintenant de la loi de Santé ? Ce qui nous a amenés à notre sort actuel, c'est cela : regardez, lisez, écoutez  nos "leaders " syndicaux, un égo aveuglant, une incapacité à analyser les conséquences, une continuelle justification de leur existence par la discussion et la " négociation" fut-elle dans un périmètre restreint à la dimension de l'obéissance.... Ils signeront ... N'en doutez pas, ils signeront. Et... Une fois de plus accepteront la manne conventionnelle....Bien sûr il y aura de maigres retombées qu'ils présenteront comme grandes victoires stratégiques et aboutissements de luttes homériques et nocturnes....

Jamais la nécessité d'un autre modèle de défense de la profession n'a été si prégnant.

 CONTINUONS !

    Liste des participants qui ont commenté cet article

      • Invité - J-M ANGLERAUD

        Oui...
        Je comprends bien la stratégie qui a consisté à rester "associatifs" et ne pas ajouter encore au morcellement et à l'impuissance syndicale par la sub-division perpétuelle . Mais ne sommes nous pas maintenant à une limite ?
        Le débat de fond sur les principes: indispensable.
        Mais il manque un projet mobilisateur qui dessine les conditions de travail de l'avenir, qui soit équitable entre les divers métiers, qui mette fin au sauve-qui-peut des sous-groupes.
        Se déconventionner au nom d'une Éthique ?
        Bien, mais ça nous donnera un système portugais, rien d'autre.

      • Invité - J-M ANGLERAUD

        Mieux vaudrait un projet conventionnel alternatif et mobilisateur.
        Ses principes ?
        Une Convention engageant financeurs et soignants sur des objectifs de santé individuelle et collective négociés.
        Sur une base de rémunération qui fasse converger les revenus des différentes spécialités.
        Tout en reconnaissant (financièrement) les contraintes (urgences, technicités, responsabilités).
        Organisant une promotion professionnelle réelle, sur critères de perfectionnement professionnel, révisable par périodes.
        Valorisations sur objectifs (Prévention).
        Bref, Secteur 1 et DP.
        Secteur III pour les autres.

      • Invité - Fred tonne -Zimme

        MG France ? qui a dit MG France ???????
        décidément.......

      Ajouter un commentaire
      Propulsé par Komento