Adhérer à l'UFML

Toulouse To Win

La loi de modernisation du système de santé est à peine votée que de nombreux obstacles apparaissent pour sa mise en place et c’est tant mieux.

Cette loi ne règle en rien l’organisation de la médecine libérale, voir complique encore plus le travail des professionnels et dégrade considérablement le rendu à la population.

Aussi l’UFML a décidé de prendre en main ce dossier et travaille, au travers de réunions de réflexion, rencontres avec les institutions, rencontres avec les syndicats, à l’édification de bases fondatrices de la médecine de demain dans la ligne de conduite qu’elle s’est toujours fixée : le respect des besoins des patients, le respect du travail des professionnels.

Notre nouvel objectif est de construire main dans la main ; médecins du privé et public, infirmières, kinésithérapeutes et tous les paramédicaux, mais aussi les patients, les institutions (dignes de ce nom), les syndicats, les administrations concernées, les prestataires des technologies, label de certification, etc… la médecine de demain, respectant des valeurs millénaires de cet art et tenant compte des avancées technologiques.

Des propositions concrètes vous seront très prochainement présentées.

Pour cela, nous avons besoin de vous et de vos cotisations,

Unique ressource de votre association : l’UFML.

ADHERER A L'UFML

Paypal

L’UFML le revendique, nous sommes l’association de tous les professionnels de santé, aussi cette invitation à adhérer se réalise dans l’accueil et la fédération aussi bien des médecins, que des sages-femmes, des infirmiers, des kinésithérapeutes, des orthophonistes, et plus largement toutes celles et tous ceux qui contribuent au maillage de la santé.

Merci pour le renouvellement de votre cotisation 2016, merci de copier et diffuser ce message, merci d’encourager les adhésions autour de vous, les dons et les bonnes volontés. Une attestation de cotisation vous sera délivrée.

Le trésorier de l’UFML

Marie-Hélène Bonfait-Bouyer.

Commande livre Résiste !

resiste XDLancement le 30 Mars mais en commande sur : https://ufml-asso.org/commandez-le-livre.html… Lien vous permettant de préciser votre commande. une surprise avec chaque commande. Ce livre est un pavé lancé à la face de tous ceux qui vous méprisent, de tous ceux qui enfoncent la médecine.

 

Le New Deal de l'UFML

New Deal UFMLVifs remerciements à ceux qui ont oeuvré pour cette réussite et en particulier l'équipe de Paris menée sur cet événement par Valérie Briole. La présence hier soir de Nathalie Kosciusko Morizet, Hervé Mariton, ne traduit en rien une politisation de l'UFML mais une reconnaissance de son travail et de sa place à l'heure des campagnes électorales. Nous avons pu expliquer Résiste, donc l'UFML, et détailler un New Deal aux propositions décoiffantes et sans concessions. Nous l'avons fait droit dans les yeux des politiques présents. Alexandre Jardin est intervenu, nous allons travailler ensemble  il a dans son intervention rappelé les blocages de la sphère politique nationale. Comme lui nous pensons qu'il est temps de renverser la pyramide décisionnaire. Thomas Dietrich s'est exprimé, très applaudi, symbole de résistance. Frederic Bizard également, nous connaissons son rôle dans la lutte contre les réseaux et la financiarisation. Nous étions nombreux, lisez le New Deal, commandez Résiste. Le combat prend une autre dimension, nous devons construire ensemble, et prendre plus que jamais la place qui est la nôtre.

L'UFML en LIVE sur Periscope

Periscope ToulouseTous à Toulouse pour sauver les soignants !

TUTORIEL PERISCOPE

La réunion de Toulouse sera retransmise en direct à l'aide de l'application Periscope.

Téléchargez l’application Periscope (gratuitement) sur votre Smartphone.

Une fois l'application installée, cliquez sur l'icône "personnes" puis sur la petite loupe, puis recherchez "UFML".

Vous pouvez également cliquer sur l’icône carte (globe terrestre). Zoomez sur Toulouse, salle du Sénéchal, 17 Rue de Rémusat, 31000 Toulouse. Cliquez sur l’une des icones rouges retransmettant la réunion en direct

Vous pouvez également suivre le LIVE sur le fil Twitter UfmlAsso ou sur le site ufml-asso.org. Testez l'application dès à présent, n'attendez pas le dernier moment !!!

Pour toute autre information, contactez : webmasterufml[at]gmail.com

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Jerome Marty

Voilà où passe l'argent des URPS, VOTRE argent :

"55 médecins libéraux hommes et femmes ont été interrogés dans le cadre de cette enquête, (URPS Ile de France) dont 42 généralistes et 13 praticiens d’autres spécialités, installés dans la région depuis plus de dix ans."

"Le Dr François Wilthien, vice-président MG France, qui a supervisé l’enquête de l’URPS."

55 médecins libéraux !!! Tu parles d'un intérêt !

Enquête du CNOM 35 000 réponses...


Allez, la loi est votée, balançons un peu :
Rappelons que F Wilthien et Claude Leicher ont non seulement demandé à la ministre d'instaurer le Tiers Payant mais insisté auprès d'elle pour que cette mesure soit intégrée dans la loi de Santé. Aussi curieux que cela paraisse, elle n'y était pas au départ.
Un responsable politique ancien ministre me confiait en off dernièrement : « la connerie de cette loi, c'est d'y avoir mis le TPGO ».

MG France disqualifié.

Question, où était MG France hier, alors que la loi était votée à l'AN dans des conditions de cynisme et de mépris total ? Où étaient-ils ?
Faut-il rappeler que le jour du BlackFriday, une note envoyée aux cadres de MGF leur demandait de ne pas axer leur communication sur la loi de Santé mais sur les rémunérations des MG ?

MG disqualifié.

Où était la CSMF pendant le vote de la loi ? Elle participait à un débat sur le parcours de soins…notamment des personnes âgées.
Débat où Luc Duquesnel, président de l'UNOF, vendait les expériences lancées en Mayenne à force de subventions. Débat où il rencontrait des représentants de l'UFML pour leur confier "la loi de Santé c'est du passé ! Nous, nous travaillons aux 25 euros qui feront 10 000 euros de plus par médecin et par an ! "A quoi servez-vous, vous l'UFML?" "Vous ne faites que de la Communication, Moi j'étais avec Valls" ...J'en passe et des meilleures…

A celui-là, je rappellerai que l'honneur c'est l'âme laïque.

Accepter sans vergogne de percevoir 1 million d'euros par an pendant 5 ans après signature conventionnelle c'est n’avoir pas d'honneur.
Accepter de discuter avec ceux-là mêmes qui vont appliquer la loi de Santé, loi qui va leur donner le permis de tuer la médecine libérale, c'est n’avoir pas d'honneur.
Financer ses projets, ses maisons médicales ou autres avec les subventions de ceux qui relaient la loi, c'est n’avoir pas d'honneur.
Feindre de combattre la loi de Santé alors que son propre syndicat a porté la ROSP et l'avenant 8 sur les fonts baptismaux, c'est n'avoir pas d'honneur.
Dire à cor et à cri que l'avenant 8 n'est pas comme il devait être, que le CAS doit être modifié, que la ROSP doit être changée, alors que leurs textes ont été validés par son propre syndicat c'est n'avoir pas d'honneur et pas de mémoire ...
Vivre et montrer la plus grande proximité avec les bourreaux de la profession, c'est n'avoir pas d'honneur !

L'UFML, je l'écrivais hier, va continuer à se battre et avancer loin devant MG France et la CSMF, boutiques pitoyables qui, sans notre présence, n'auraient gardé comme argument contre la loi de Santé que sa lourdeur administrative.
Pantins dérisoires, sans aucune vision politique, sans aucune analyse, seulement capables de s'adapter à l’événement, spécialistes de la politique de l'aval, ils n'ont en rien provoqué la lutte. Ils ont suivi, se sont adaptés, allant, summum du ridicule, jusqu’à appeler à la désobéissance civile par la voix de leur président en baissant fanion devant un gardien de square.

Tout se passe comme si certains cadres syndicaux s'étaient brûlé les ailes au contact des responsables politiques et administratifs ; personnages politiques, professionnels de seconde zone, ils n'ont plus le recul nécessaire pour voir qu'ils n'existent que dans un microcosme qui ne représente pas la profession, mais qui se suffit à lui-même, puisque accepté au sein du cercle du pouvoir.

En fait ils sont les éléments d'un mécanisme pervers basé sur la même idée que LE LOFT... mais c'est le pouvoir qui joue le rôle d'Endemol : ils sont dans le loft, "trop contents d'exister», ils ne voient pas que ce monde qu'Endemol a construit pour eux n'est pas la réalité, ils s'en doutent un peu, mais font tout pour y rester, ils sont connus, parce qu'ils sont connus !!!

Dès lors, leurs résultats, leur influence sur l'organisation professionnelle ne leur importent que peu, ce qui leur importe ce sont les résultats obtenus dans le loft et les retours de l'organisation.
En bref, les résultats obtenus au sein de commissions feutrées où l'on fait mine de se combattre et où l'on obtient quelques subventions et aides à projets : ils existent puisqu’ils obtiennent...au sein d'un périmètre défini par leur organisation.
Pendant ce temps, à l'extérieur, la profession subit leur bilan année après année.
BASTA ! L’UFML va se battre avec et pour la profession encore et encore, dans l'honneur et sans compromission.

On ne peut être avec et contre la loi.

On ne peut être avec et contre ceux qui la défendent ou ceux qui la relaient.
On ne peut prôner la désobéissance et accepter des subventions.


L'honneur, c'est l'âme !

voir article dans le Quotidien du médecin 

 

    Liste des participants qui ont commenté cet article

      • Invité - Dr. BONOBO

        Ce vote du 17.12, c'était couru d'avance.
        Pas grave.
        Ne déprimons pas.
        Luttons.
        Mais pour lutter, ni twitter ni clicker ne suffisent.
        Soyons concrets.
        Peut-être faut-il engager maintenant la possibilité du déconventionnement ?
        Mais l'arrêt des soins est plus rapide !

      • Même si ce n'est " que de la communication " cela fait du bien de vous lire à l'heure où les syndicats sont aux abonnés absents. Bon, moi je vais commencer par prendre des vacances non prévues...Ensuite, on verra...

        à Paris, France
      • Invité - Fred Tonne-Zimme

        Merci d’être toujours aussi combatif.
        Même plus ecoeuré par les syndicats : nous avons bien compris qu'il n'y avait RIEN à attendre d'eux ; pas plus que de la CPAM ...
        Alors reste ce que tous le monde veut mais n'ose pas dire ou faire : se déconventionner, retrouver notre Liberté et notre rôle de Médecin soignant , debout , libre de tout financeur et favoriser la relève !
        Organisons par bassin de vie le déconventionnement ; la prochaine convention nous laisserait encore plus sur le flanc et MG france et les autres iront comme d'hab à la soupe !!!!!
        STOP

      • Invité - Fred Tonne-Zimme

        Vive l'UFML

      • Invité - pathos

        C'est ça trêve de blablas !
        Il y a un temps pour parler et un temps pour agir..... Il semble qu'il soit temps de parler pratique en vue de l'action , bref de joindre le geste à la parole !

        Donc COMMENT "organiser le déconventionnement par bassin de vie" . Certains bassins de vie comme le mien semblent particulièrement atones et peu concernés ..... Mais il est éventuellement possible de changer de "bassin de vie" pour former des zones déconventionnées

      • Invité - Dr. Maussade

        Là où Bonnets Rouges et Taxi ont réussi (en un éclair et dans un combat douteux), les toubibs essuient une défaite en rase campagne !
        Merci CSMF et MG-FRANCE, les Syndicots de la trahison.
        Et pauvres de nous !
        Quand allons-nous traduire notre colère EN ACTES ?
        Laisserons-nous les malades devenir la proie des affairistes ?

      Ajouter un commentaire
      Propulsé par Komento