Adhérer à l'UFML

Toulouse To Win

La loi de modernisation du système de santé est à peine votée que de nombreux obstacles apparaissent pour sa mise en place et c’est tant mieux.

Cette loi ne règle en rien l’organisation de la médecine libérale, voir complique encore plus le travail des professionnels et dégrade considérablement le rendu à la population.

Aussi l’UFML a décidé de prendre en main ce dossier et travaille, au travers de réunions de réflexion, rencontres avec les institutions, rencontres avec les syndicats, à l’édification de bases fondatrices de la médecine de demain dans la ligne de conduite qu’elle s’est toujours fixée : le respect des besoins des patients, le respect du travail des professionnels.

Notre nouvel objectif est de construire main dans la main ; médecins du privé et public, infirmières, kinésithérapeutes et tous les paramédicaux, mais aussi les patients, les institutions (dignes de ce nom), les syndicats, les administrations concernées, les prestataires des technologies, label de certification, etc… la médecine de demain, respectant des valeurs millénaires de cet art et tenant compte des avancées technologiques.

Des propositions concrètes vous seront très prochainement présentées.

Pour cela, nous avons besoin de vous et de vos cotisations,

Unique ressource de votre association : l’UFML.

ADHERER A L'UFML

Paypal

L’UFML le revendique, nous sommes l’association de tous les professionnels de santé, aussi cette invitation à adhérer se réalise dans l’accueil et la fédération aussi bien des médecins, que des sages-femmes, des infirmiers, des kinésithérapeutes, des orthophonistes, et plus largement toutes celles et tous ceux qui contribuent au maillage de la santé.

Merci pour le renouvellement de votre cotisation 2016, merci de copier et diffuser ce message, merci d’encourager les adhésions autour de vous, les dons et les bonnes volontés. Une attestation de cotisation vous sera délivrée.

Le trésorier de l’UFML

Marie-Hélène Bonfait-Bouyer.

Commande livre Résiste !

resiste XDLancement le 30 Mars mais en commande sur : https://ufml-asso.org/commandez-le-livre.html… Lien vous permettant de préciser votre commande. une surprise avec chaque commande. Ce livre est un pavé lancé à la face de tous ceux qui vous méprisent, de tous ceux qui enfoncent la médecine.

 

Le New Deal de l'UFML

New Deal UFMLVifs remerciements à ceux qui ont oeuvré pour cette réussite et en particulier l'équipe de Paris menée sur cet événement par Valérie Briole. La présence hier soir de Nathalie Kosciusko Morizet, Hervé Mariton, ne traduit en rien une politisation de l'UFML mais une reconnaissance de son travail et de sa place à l'heure des campagnes électorales. Nous avons pu expliquer Résiste, donc l'UFML, et détailler un New Deal aux propositions décoiffantes et sans concessions. Nous l'avons fait droit dans les yeux des politiques présents. Alexandre Jardin est intervenu, nous allons travailler ensemble  il a dans son intervention rappelé les blocages de la sphère politique nationale. Comme lui nous pensons qu'il est temps de renverser la pyramide décisionnaire. Thomas Dietrich s'est exprimé, très applaudi, symbole de résistance. Frederic Bizard également, nous connaissons son rôle dans la lutte contre les réseaux et la financiarisation. Nous étions nombreux, lisez le New Deal, commandez Résiste. Le combat prend une autre dimension, nous devons construire ensemble, et prendre plus que jamais la place qui est la nôtre.

L'UFML en LIVE sur Periscope

Periscope ToulouseTous à Toulouse pour sauver les soignants !

TUTORIEL PERISCOPE

La réunion de Toulouse sera retransmise en direct à l'aide de l'application Periscope.

Téléchargez l’application Periscope (gratuitement) sur votre Smartphone.

Une fois l'application installée, cliquez sur l'icône "personnes" puis sur la petite loupe, puis recherchez "UFML".

Vous pouvez également cliquer sur l’icône carte (globe terrestre). Zoomez sur Toulouse, salle du Sénéchal, 17 Rue de Rémusat, 31000 Toulouse. Cliquez sur l’une des icones rouges retransmettant la réunion en direct

Vous pouvez également suivre le LIVE sur le fil Twitter UfmlAsso ou sur le site ufml-asso.org. Testez l'application dès à présent, n'attendez pas le dernier moment !!!

Pour toute autre information, contactez : webmasterufml[at]gmail.com

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 
Jerome Marty

Sur l'article 47 ...

L'Etat devient, par l'article 47 de la loi Santé,  propriétaire des données individuelles des patients qui acceptent  leur ouverture à l’appétit, s’il s'y trouve un intérêt public et les livre aux organismes privés,  si ceux-ci s'engagent à respecter la "conformité de la CNIL".

Ne jouons pas sur les mots, c'est la création d'une BASE PATIENT et c'est la porte ouverte à tous les abus ! C'est la négation du secret médical, c'est l'ouverture à la possibilité d'utilisation de ces données à des fins économiques mais surtout politiques !

 Immense est la responsabilité de ceux qui prônent l’ouverture de ces données !

 Nous, médecins, ne devons pas accepter la création de cette base, notre rôle est d'être les gardiens du temple, les gardiens de l’éthique. Notre rôle est de prévoir, pour ne pas subir ! Ce gouvernement dogmatique est dangereux, et plus dangereux encore est l’impéritie des députés de la majorité qui ne prennent pas le temps de lire et de comprendre la loi.

Qui usent jusqu'à la corde des arguments ineptes et superficiels, pour justifier l'injustifiable, prenant ainsi l'exemple sur mesdames Touraine et Lemorton. L'une qui incarne sa propre loi et l’autre, ridicule à force de coups de mentons, et d'exemples fallacieux ! Toutes deux archétypes d'une haine jamais atteinte à ce jour pour la médecine libre et indépendante. Toutes deux symboles d'une déliquescence politique qui nomme experts des responsables sans connaissance et sans expérience autre que le dogme, l'idéologie et le pouvoir pour l'une, et le vide, toujours plus grand, toujours plus visible, pour l'autre, un vide qui, comme dans un tambour résonne....

Soyons sérieux, l'article 47 est une horreur qui ne trouve pas de personnalité indépendante pour le justifier en conscience, et la défense et la promotion organisée par Christian Saout alerte et inquiète.

Christian Saout autre expert autoproclamé, aux conflits d'intérêts permanents que jamais il ne déclare avant que de flatter son égo par de maigres saillies à l'encontre de la profession médicale. Christian Saout chargé de mission par le ministère, Christian Saout responsable du CISS financée à 75 % par l'Etat...Christian Saout qui pourtant, par une porte dérobée, insonorisée, a abandonné la société qu'il dirigeait avec CELTIPHARM et SANTECLAIR pour l'exploitation de données de santé (ITS) tant cette exploitation sentait le souffre...Christian Saout qui sait donc, plus que tout autre, le risque pour les patients, mais qui pourtant, se place à l'opposé de là où il devrait se trouver au regard du risque de viol des données... Touraine, Lemorton, Saout, bien d'autres responsables les accompagnent, sans qu'aucun d'entre eux ne puissent jamais affirmer ni le caractère inviolable des données, ni le caractère futur de leur exploitation suivant le régime au pouvoir.

 Il existe pourtant deux solutions, qui protégeraient les patients, nous tous.

 La première est l'anonymisation faite en amont, par le médecin : que les données ne portent jamais le nom du patient à leur sortie du cabinet du médecin et qu'aucun lien ne puisse être fait vers celui-ci : solution refusée par le ministère, qui de fait  et en conscience, accepte le risque et la menace de l'avenir.

La deuxième, au regard du progrès continu et exponentiel de la puissance informatique et de l'impossible lutte contre des volontés malveillantes est de ne pas créer cette base de données ! Telle n'est pas la volonté du gouvernement. La base patient est un virus hautement létal cultivé dans une maison de papier ! La justification de sa culture voudrait en masquer le risque, notre rôle est de le dénoncer....jusqu'à la désobéissance face à une loi qui remet en cause les fondements mêmes de notre exercice.

    • Aucun commentaire sur cet article.
    Ajouter un commentaire
    Propulsé par Komento