Malgré tout, nous continuons !

Jerome Marty

Jerome MartyA propos de la loi de santé et des questionnements justifiés de certains par rapport à l’utilité d’un nouveau mouvement alors que la France est soumise à l’état d’urgence et au risque terroriste.
Rappelons que la loi de Santé est une loi de rupture sociétale, qu’elle va changer le système sanitaire français pour une médecine aux ordres d’autres intérêts que le soin, faire des médecins et des soignants des « effecteurs  » de soin. Donner les pleins pouvoirs aux ARS, relais de l’Etat, faire des financeurs les vrais maîtres du jeu.


Nous ne nous battons pas pour nous, nous nous battons pour la médecine, pour son avenir, nous nous battons pour ceux qui font et feront la médecine, nous nous battons pour nos enfants, pour ceux qui s’engagent dans cette voie, nous nous battons pour ceux qui seront médecins demain.
Notre combat c’est eux, notre combat c’est demain !

La menace terroriste ne doit pas décider de la construction du système sanitaire de demain.

UN NOUVEAU MOUVEMENT DOIT ÊTRE ORGANISÉ ENTRE LES 2 TOURS DES RÉGIONALES

Notre responsabilité est la poursuite du combat pour l’obtention d’un moratoire.
Nous continuons à agir sur les politiques.

Je vous demande de continuer à mobiliser.

La volonté du ministère est de culpabiliser ceux qui luttent et de construire le vote de la loi sur le drame et l’état d’urgence du moment.

L’honneur n’est jamais coupable. Notre combat est un combat d’honneur, notre lutte est juste. Gardez cela à l’esprit , ne l’oubliez jamais !

Nous devons lutter, lutter encore.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi

Logo UFML 3342 150Siège social : 287 rue St Jacques - 75005 Paris

©2018

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?