Lettre du Dr François Paraire

FrancoisParaire

FrancoisParaireAlors que nos confrères du secteur public étaient en grève ce jour, je vous relaie ici le mail reçu du Dr François Paraire et le bulletin « Serment d’Hippocrate » dans lequel ils ont publié l’UFML.

Cher confrère,

Pour faire suite à nos deux rencontres, lors de  » journées historiques  » pour nous médecins attachés à la défense de notre déontologie, la dernière le 17 décembre dernier alors que les députés votaient cette loi de Santé destructrice et que vous même et plusieurs dizaines de médecins tenaient comme un  » piquet de grève  » plus que symbolique, qui exprimait à sa façon le refus de toute une profession. Il n’était pas évident à ce moment pour les médecins alors rassemblés, que le recours porté par des députés auprès du Conseil constitutionnel aurait le résultat que nous connaissons et qui constitue un premier revers pour la Ministre Marisol Touraine.

Lors de notre première rencontre, lors des journées de discussion par les députés en première lecture de cette loi, toujours sur cette même place contigüe à l’Assemblée nationale, je vous avais apporté le salut et le soutien d’un médecin des hôpitaux, et d’un défenseur conséquent de notre déontologie. Je vous avais alors apporté un exemplaire du bulletin  »Le Serment d’Hippocrate  »de l’Association dont j’ai l’honneur d’être membre depuis de très nombreuses années : l’Association Médicale de Défense de la Déontologie Médicale et des Droits des Malades qui a été fondée en 1991 par le regretté Doyen Paul Milliez dont j’ai été un élève et qui fut pour moi un ami.

Je vous joins avec ce mail le dernier numéro de ce  » Serment d’Hippocrate  », nous y avons publié votre lettre parue dans votre  »Newsletter de l’UFML  » du jeudi 19 novembre 2015.

Notre comité de rédaction réuni hier a pris connaissance de votre éditorial paru le 23 janvier à propos de cette très importante décision du Conseil constitutionnel concernant le TPG. Nous sommes en harmonie avec votre analyse et votre volonté de continuer le combat contre cette loi.

Nous serions très heureux de faire paraître dans notre prochain numéro du  »Serment d’Hippocrate » une interview de vous- même au sujet de cette décision du Conseil constitutionnel, de sa signification et de sa portée. Il s’agirait de répondre à quelques questions portant sur certains des points que vous abordez dans votre lettre. Je prépare ces questions que je suis prêt à vous envoyer dès demain.

Cette proposition vous convient-elle?

En espérant une réponse positive de votre part, recevez cher confrère, mes salutations les plus confraternelles et les plus cordiales.

Dr François Paraire
Médecin honoraire des Hôpitaux

 

LE SERMENT D’HIPPOCRATE A LIRE +++

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi

Logo UFML 3342 150Siège social : 287 rue St Jacques - 75005 Paris

©2018

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?