Les résultats sont tombés

Jerome Marty

Jerome MartyLe PS et ses alliés sont ce soir à 20 %, 3e force politique, le pouvoir est affaibli.

Mais en politique la communication prime sur le chiffre, et les nombres ont une qualité, ils parlent toutes les langues et prennent toutes les orientations.

Ainsi c’est du chiffre « total gauche 37 % » dont il sera question pour le pouvoir.

Un chiffre qui masque l’affaiblissement et donne, à l’inverse de ce qui était attendu, un semblant de vigueur au gouvernement … pour quelques jours…

Qu’en est-il de la loi de Santé ?

La loi de Santé, l’UFML l’a écrit et répété, est LA loi sociale du gouvernement Hollande, LA loi du quinquennat, LA loi de rupture sociétale…Face à un gouvernement qui ne pourra tenir que par l’addition de toutes les gauches, les positions vont se radicaliser, et d’aucun pourrait penser que la loi va donc plus que jamais être consubstantielle à la solidité du gouvernement…

Sauf que…

Sauf que l’extrême gauche ne veut pas de la loi de Santé et le PC non plus et que ces positions vont rapidement effacer le mirage des chiffres additionnés.

Pour nous, rien ne change, la loi de Santé est une modification totale de nos exercices et de nos vies.

Son vote signera l’avènement d’une médecine aux ordres de l’Etat et de la finance, la perte de notre liberté et de notre indépendance, la marchandisation de la santé, le renversement de nos valeurs.

Une caporalisation de la médecine, des patients objets comptables, des ARS toute puissantes, des organismes d’assurances maladies obéissant à des critères autres que le soin, dictatoriaux et censeurs.

Nous n’avons que peu de temps pour lever la médecine, pour lever les soignants.

Vous le savez, l’examen de la loi à l’Assemblée nationale débute le 31 mars et durera jusqu’au 10 avril avant le passage de la loi devant le Sénat et son retour à l’Assemblée pour le vote final.

La semaine du 31 mars au 03 avril est prépondérante, de l’article 1 de la loi découle l’esprit de la loi : la médecine aux ordres et cet article sera examiné dès le 31 mars.

NO NEGO, on ne negocie pas la liberté on ne marchande pas l’indépendance, c’est pour cela que nous avons lancé l’action de veille sanitaire « tous enfants d’Hippocrate » à l’Assemblée nationale.

Pour cela que nous allons montrer que les médecins n’entendent pas laisser assassiner la médecine libérale libre et indépendante par dogmatisme et électoralisme.

Ensemble au 31 mars, rien n’est fini , tout commence…

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi

Logo UFML 3342 150Siège social : 287 rue St Jacques - 75005 Paris

©2018

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?