La journée des soignants le 24 novembre 2016

Jerome Marty

Jerome Marty

Depuis longtemps déjà, nos organisations alertent les usagers, les infirmières, les kinés, les médecins, les dentistes et tous les professionnels de santé des dérives instaurées par les différentes lois successives, de la loi HSPT à la dernière en date : la loi de modernisation de la santé. Ces dérives entrainent une dégradation de la qualité des soins, une diminution de la sécurité des patients, une perte du libre choix, une violation du secret professionnel !

Les fondamentaux du système de santé s’effondrent !

L’État, par ses choix, a démoli notre système de santé, il n’est plus aujourd’hui qu’à la 24 ème place mondiale alors qu’il était à la 1ère selon l’OMS. La politique du chiffre, et uniquement du chiffre, ne doit pas influencer la pratique du soin !

Les décisions arbitraires pour la santé de tous, ne doivent plus être organisées et dirigées par des technocrates dans leur bulle administrative. Les praticiens en santé et les patients doivent pouvoir décider dans un système sanitaire qui appartient à tous et ne doit pas être dirigé par d’autres intérêts que ceux du soin. Pour toutes ces raisons, nos organisations appellent à se rassembler dans les nuits blanches de la santé pour aboutir à un grand mouvement sociétal le 24 novembre 2016, pour dénoncer les décisions arbitraires sans concertation aucune.

Les soignants en révolte accusent ! 

Nous accusons l’État de brader la santé aux plus offrants ! 
Nous accusons l’État de maltraiter les soignants ! 
Nous accusons l’État de vouloir morceler les compétences et d’aller vers une santé low cost ! 
Nous accusons l’État de ne pas garantir la sécurité des patients en bradant la santé !

Nous accusons l’État et les politiques de vouloir détruire le modèle sanitaire français ! 
Nous accusons l’État de vouloir créer des métiers intermédiaires sous-qualifiés par pur intérêt économique ! 
Nous accusons l’État de vouloir installer un système de santé inégalitaire basé sur la hauteur des revenus et des contrats de complémentaires ! 
Nous accusons l’État d’introduire une médecine à plusieurs vitesses ! 
Nous accusons l’État de violence à l’égard des professionnels de santé ! 
Nous accusons l’État de vouloir industrialiser les soins oubliant l’humain au sein des GHT ! 
Nous accusons l’État de ne penser que chiffre et non intérêt du soin ! 
Nous accusons l’État de destruction de notre tissu hospitalier public et privé ! 
Nous accusons l’État de priver les soignants et les patients de droits décisionnels ou organisationnels ! 
Nous accusons l’État de priver les Français de leur liberté de choix ! 
Nous accusons l’État d’incompétence ! 
Nous accusons les politiques de ne pas construire une vraie démocratie sanitaire !

Nous accusons les politiques de manquer de courage et d’ambition pour la Santé !

Les soignants ne se soumettront pas et en appellent aux patients et aux usagers !

Parce que vous subissez et subirez demain, l’augmentation du reste à charge,

Parce que le prix de vos mutuelles va exploser,

Parce que vous ne pourrez plus choisir votre soignant,

Parce que vous n’aurez plus des soins prodigués par des personnels qualifiés,

Parce que vous n’aurez plus la garantie de la sécurité des soins,

Parce que vos données de santé vont être diffusées aux assureurs et à d’autres.

Parce que vos soignants ne pourront plus choisir l’établissement de santé pour vous hospitaliser,

Parce que l’État instaure un système de santé inégalitaire,

Parce que les politiques imposent le système sanitaire sans l’avis de vos soignants et sans vous écouter,

Parce que vos soignants souffrent et sont contraints, et qu’un État qui ne respecte pas ses soignants ne respecte pas son peuple.

Parce que, demain, comme nous, vous allez voter.

Portons ensemble la Santé au coeur du débat politique.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi

Logo UFML 3342 150Siège social : 287 rue St Jacques - 75005 Paris

©2018

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?