Encore une fois … à vos plumes !

Thierry Asquier

Thierry AsquierVoici une lettre que nous pouvons adresser à nos têtes de liste électorales aux futures élections régionales 2015, afin qu’il s’engage ouvertement et par écrit, dans la préservation de l’article L 162-2 du code de la santé publique (dont vous avez le contenu in extenso rappelé dans le courrier)
Nous devons peser dans ces élections et affirmer notre intention de peser dans les élections futures selon leurs réponses.
A vos plumes !!!

Madame, Monsieur,

Vous avez la responsabilité politique du bon fonctionnement de l’état républicain dans lequel nous vivons et travaillons.
Les futures élections régionales s’annoncent et représentent un moment important de la vie de notre nation, permettant aux élus d’être les décideurs, mais également les garants de notre démocratie, aujourd’hui durement attaquée par l’obscurantisme et le fanatisme.

Il est des piliers fondamentaux, communs et acceptés depuis plusieurs décennies, fruit du paritarisme socio-professionnel, sur lesquels repose et s’articule notre éthique professionnelle sous tendue par notre déontologie médicale.
Parmi ce socle commun et historique, néanmoins toujours d’actualité, je tiens à vous rappeler l’article L162-2 du code de la sécurité sociale qui stipule :

« Article L162-2
Créé par Décret 85-1353 1985-12-17 art. 1 JORF 21 décembre 1985
Dans l’intérêt des assurés sociaux et de la santé publique, le respect de la liberté d’exercice et de l’indépendance professionnelle et morale des médecins est assuré conformément aux principes déontologiques fondamentaux que sont le libre choix du médecin par le malade, la liberté de prescription du médecin, le secret professionnel, le paiement direct des honoraires par le malade, la liberté d’installation du médecin, sauf dispositions contraires en vigueur à la date de promulgation de la loi n° 71-525 du 3 juillet 1971. »
Devant les menaces que font peser la « future loi de modernisation du système de Santé » sur nos règles déontologiques de bon fonctionnement sociétal et en particulier sur l’essence de cet article du code de la sécurité sociale, je vous demande de vous engager personnellement à soutenir et à protéger cet article, par l’entremise d’une réponse écrite à ce courrier.
Cela représentera l’affirmation de votre indéfectible combat pour préserver nos valeurs d’équité, de justice et de solidarité sociale auxquelles nous sommes profondément attachées et pour lesquelles nous luttons aujourd’hui.
Ce soutien aura comme conséquence un affichage de votre engagement auprès de chaque concitoyen qui viendra nous consulter durant nos 60 heures de travail hebdomadaire.
Le refus de votre soutien subira le même affichage.
3 millions de concitoyens viennent chaque jour dans nos cabinets. Notre proximité professionnelle mais aussi affective avec la population représente un levier qui pèsera, n’en doutez pas, sur les résultats de cette élection et celles à venir.
Veuillez être assuré Madame, Monsieur de notre considération et de notre détermination respectueuses.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi

Logo UFML 3342 150Siège social : 287 rue St Jacques - 75005 Paris

©2018

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?