NL 95 : les mensonges de Marisol

Imprimer

Si vous ne visualisez pas les images, cliquez ici

Partagez nos newsletters avec vos amis

Google+      Facebook      Twitter      Addthis

Facebook     Twitter    Adhérez à l'UFML


Vous recevez ce message parce que vous vous êtes abonné sur https://ufml-asso.org/, mais vous pouvez vous désabonner en cliquant ici.

Newsletter du vendredi 1 juillet 2016 LOGO UFML DEFINITIF MINIATURE

  • Editorial : Résiste !
  • Les combats pour une médecine libre 
  • Chronique d'un échec annoncé 
  • Les mensonges de Marisol : la preuve par l'exemple

Votre dernière cotisation avec cette adresse mail date du : 30/10/2015

EDITORIAL

PAR LE DOCTEUR MARTY, PRESIDENT DE l'UFML 

Jerome MartyComing soon : le livre sur le combat de l'UFML contre la loi santé et ses propositions pour un nouveau système de santé... préparez vous ça va décoiffer !

 

 

 

 

résiste

 * * * * *

PAR LE DR YOHAN G. UFML 94

LOGO UFML DEFINITIF MINIATURELes combats pour une médecine libre

Vous en avez assez de leurs échecs permanents ?

Rejoignez nous, venez construire le système de santé de demain !

Rejoignez l'action, participez à votre avenir ! 
A suivre, Mercredi 2 Mars 2016 : "Coup de Coeur"
Aidez Nous à viraliser ce clip UFML : Protecteur de Liberté depuis 2012.

Diffusez les clips UFML ! (envoyez ce SMS à vos contacts) Faites un copier coller dans vos messages , diffusez !

  • Rejoignez nous, rejoignez le combat
  • Les combats pour une médecine libre

  * * * * *

PAR LE DOCTEUR MARTY, PRESIDENT DE l'UFML

Jerome Marty

Chronique d'un échec annoncé

Nos chers syndicats ont, et c'est historique, osé l'union : c'est un net progrès...

Ce qui ne l'est pas c'est la réalité, vous savez celle qui est derrière le rideau... D'une même voix ils ont dit et écrit : honoraires complémentaires pour tous !

Mais : pour les uns, les honoraires complémentaires sont déjà largement pratiqués et leur extension est indispensable (BLOC), pour d'autres ils ne le sont que peu et ce serait justice de les étendre à tous (FMF SML), pour d'autres, (CSMF et MG-France) les honoraires complémentaires doivent être sociaaaaaaaaaal et donc dépendre de l'extension du CAS, contrat tueur de secteur 2, (engagement à baisser sa part d'honoraires complémentaires chaque année, à respecter la moyenne régionale des dépassements, à ne pas dépasser 100 % du TO de dépassement, seuil contractuellement en baisse chaque année). Le CAS est remboursé préférentiellement par les organismes complémentaires au détriment du S2, les complémentaires bénéficiant d'une fiscalité avantageuse pour ce remboursement.

Autrement dit, la CSMF et MG-France, en connaissance de cause, créent le premier réseau de soin médical et acceptent le principe d'une escroquerie sociale sans précédent : offrir un cadeau fiscal à des complémentaires pour qu'elles remboursent moins bien les assurés (pas de prise en charge des médecins en S2 hormis à cotiser à une sur-complémentaire) tout en gardant les mêmes tarifs de cotisations voire même en les augmentant ! En d'autres termes, ils défendent un espace social de " liberté tarifaire"  en construisant une inégalité sociale à grande échelle ( "liberté tarifaire" vous savez, ces mots valises que l'on utilise pour faire croire que l'on transporte à l'intérieur de grandes idées alors qu'il n'y a que de vieux dessous malodorants).

Nicolas Revel, grand serviteur de l'Etat, est plus à sa place que jamais du fait de l'installation d'une loi qui fait de lui le responsable de l'application des directives de l'Etat (l'assurance maladie par la loi de modernisation de la Santé a désormais pour mission de veiller à l'application des décisions de l'Etat, responsable de la politique de Santé), un "papa-m'a dit" roi des négociations conventionnelles dont le cadre est désormais défini par celui-là même qui lui donne des ordres. Nicolas Revel refuse ce que demandent les syndicats et l'écarte d'un geste qu'on imagine altier, image habituelle d'une France qui n'en a pas fini avec les réflexes de la royauté ...

Le fait que l'Assurance maladie ne soit en rien concernée par la part complémentaire ne trouble personne ; le grand commis de l'Etat, en sa posture de grande noblesse de Cour, tranche. Cela suffit pour explication.

Fabrice Henry, le représentant de l'UNOCAM, s'y oppose lui aussi. Ses raisons sont, elles, celles du marché : le médecin doit être encadré et sa pratique soumise à contrôle afin de tenir la dépense, ses honoraires complémentaires diminués contractuellement et la fiscalité de la complémentaire digne du rocher...Fabrice en veut plus, il est prêt à étudier une hausse des honoraires en secteur 1 qu'il ne rembourse que peu, et à limiter les "dépassements par le CAS". Le calcul est magnifique : dépenser moins, toucher plus....le marché vous dis-je...

La chronique d'un échec annoncé est en route, le premier acte est déjà plus que significatif. Certes le rideau de l'union est là, mais le vent souffle et déjà il se lève...

REVUE DE PRESSE

Les mensonges de Marisol, la preuve par l'exemple

Vidéo : un infirmier libéral révèle la complexité du TPG

* * * * *

Sauras tu trouver ? Un de ces trois personnages donne des boutons...

mst moustiques

VIE DE L'UFML

Les discussions conventionnelles viennent de reprendre ; l'UFML y a intégré certains de ses cadres, vous aurez la transparence ! Mais les négociations ne sont rien si nous ne poursuivons pas la lutte contre la loi de santé. Nous préparons la suite du combat, des réunions en province s'annoncent Soyez attentifs !...

ADHEREZ A L'UFML

PASSEZ DU VIRTUEL AU REEL, ADHEREZ A L'UFML

PARTAGEZ

Partagez nos newsletters avec vos amis

Google+      Facebook      Twitter      Addthis

Facebook       Twitter      Adhérez à l'UFML


Si vous ne visualisez pas les images, cliquez ici
Se désinscrire de la newsletter, cliquez ici