Communiqué de presse du 27 01 15 #UFML #ISNI #ISNCCA

Twitter

Twitter@drmartyjerome

Communique de presseL’UFML appelle à manifester aux côtés des internes (ISNI) et des chefs de clinique (ISNCCA) le 15 mars à Paris

L’UFML appelle les médecins libéraux et tous les professionnels de santé à venir gonfler les rangs de la manifestation du 15 mars.
Ce projet de loi met en péril la liberté de soigner en organisant une médecine aux ordres de l’Etat et des organismes payeurs. L’engagement des internes prouve bien que ce mouvement de contestation mobilise toutes les générations.
L’UFML appelle donc la population à se joindre à ce vaste mouvement de protestation, au-delà des professions impactées par ce projet de loi qui concerne tout le monde, des professionnels de santé aux patients.

Avant l’annonce de l’ISNI et de L’ISNCCA, l’UFML préparait un vaste mouvement unitaire couvrant au-delà du champ médical pour l’ouvrir aux professionnels de santé impactés par la Loi de santé et aux patients. Deux dates étaient proposées : les 21 03 et 04 04.
L’idée était de lancer : « Le printemps de la santé » afin de signifier un mouvement de rupture, un mouvement venant du terrain !
Dans le cadre du printemps de la santé nous appelions à la « Marche pour la liberté de soigner » afin de permettre aux médecins comme aux non-médecins mais également aux patients de venir exprimer par leur présence leur opposition à une loi qui met à bas l’essence même de ce qui fait la spécificité du système sanitaire français : une médecine libre et indépendante !
C’est donc naturellement que nous lancions un troisième slogan :
« Refusons une médecine aux ordres » Prise de position qui traduit autant le combat et l’intérêt des médecins, des professionnels du soin et des patients.
Pour le Printemps de la santé, l’UFML avait décidé de créer un logo relatif à l’évènement qui servirait d’étendard afin que les organismes (institutions syndicales, associations, organisations) montrent que la lutte contre la loi prime plus que la défense ou la mise en avant de leur boutique ou de leur intérêt.

Un nom de domaine était acheté avec un blog mis à disposition pour regrouper tous les communiqués de presse et informations des différents intervenants relatifs à l’évènement, cela pour faciliter le travail de la presse et le renseignement de tout un chacun.
Une mise en commun des moyens de communication des différentes organisations était à l’étude (attaché(e)s de presse, boite de communication, matériel etc…).
Le trajet pour le 21 03 était autorisé par les RG (Denfert Rochereau Paris 14e – Place Vauban).

Tout cela était en progression, mais, et parce qu’il est nécessaire de regrouper toutes les forces, nous avons décidé de stopper ce que nous avions commencé à lancer pour soutenir la date du 15 03 fixée par l’ISNI et l’INSCCA.

Pour autant, l’UFML forte de plus de 2 ans et demi d’analyses, de dénonciations, d’alertes, de démonstrations, d’explications de tout ce qui annonçait la Loi de Santé ( Avenant 8 et Contrats d’accès au Soin, Rapport Cordier, Loi Leroux, Accord National Interprofessionnel, Stratégie Nationale de Santé….) et de prises de positions marquées pour le retrait de la Loi de Santé dès l’expression de son projet, appelle à l’action de tous contre la Loi de santé, et tout d’abord à l’action des patients !

L’UFML le dénonce sans relâche, la loi de Santé a pour principal but de désengager la Sécurité sociale et de livrer le système de soin à l’appétit des organismes complémentaires privés ou mutualistes alors même qu’elle augmente encore le pouvoir de l’Etat sur l’organisation du soin.

La loi de Santé enferme donc les patients comme les médecins dans un modèle sanitaire où aucun des deux ne décide et où les orientations du système sanitaire sont impactées par d’autres intérêts que le soin.

Un modèle où les données des patients sont incluses dans une base patients accessible à terme aux non-médecins et aux intérêts multiples et dangereux.
Un modèle où le secret médical est floué par la livraison d’un Dossier Médical National Partagé aux mains de l’assurance maladie financeur.
Un modèle où la relation médecin-patient pourra être sous l’influence à chaque instant de la volonté du responsable payeur, où le colloque singulier verra le poids du décisionnaire financier peser à chaque instant et induire un doute quand au soin délivré.
Un modèle où le désengagement de la Sécurité sociale est rendu possible au sein d’un Tiers Payant Généralisé où le patient n’a plus connaissance de la part remboursée par l’un ou l’autre des organismes d’assurance maladie.
Un modèle qui prépare l’inclusion des médecins au sein de réseaux de soin qui feront des patients des otages économiques du système.
Un modèle qui menace le libre choix des patients par les quotas d’actes, suite logique de la gestion nationale du Tiers Payant Généralisé et par la disparition programmée et organisée de nombreuses structures hospitalières privées du fait de l’impossibilité d’exercer en honoraires complémentaires contre obtention du droit à participer au service public hospitalier.
Un modèle qui ne résout en rien la problématique de la désertification médicale, mais au contraire va accentuer et rapprocher le drame majeur de santé publique d’une France sans médecin.
Un modèle que les patients, la population, doit dénoncer  et il est de notre responsabilité de l’alerter et la mobiliser ! Et c’est ce que nous allons faire.

Appeler à l’action de tous c’est également appeler les autres professions du soin à nous rejoindre et je pense en particulier aux dentistes touchés par la Loi Leroux.
Nous ne sommes pas là pour faire du corporatisme, toucher au soin quelle que soit sa branche c’est à terme toucher au système sanitaire dans son ensemble et il est de notre responsabilité que de s’y opposer !

L’UFML appelle donc au mouvement du 15 mars mais parallèlement maintient sa communication sur le printemps de la Santé et la marche pour une liberté de soigner afin de faire grossir encore les rangs de la résistance à une loi qu’il est de notre responsabilité à tous de refuser.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi

Logo UFML 3342 150Siège social : 287 rue St Jacques - 75005 Paris

©2018

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?