Allez, lâchons-nous un peu !

Jerome Marty

Jerome MartyToutes les explications ont été données par l’UFML depuis 3 ans, 3 ans parce que dès avant la loi, la lutte contre l’avenant 8 et les réseaux de soins avait déjà annoncé ce que nous allions vivre.

Nous avons donc, dès 2012, sillonné la France au contact des confrères, nous avons multiplié les réunions, les conférences de presse, les communiqués de presse, les actions coup de poing (présence d’un chameau à Scorbé-Clairvaux, fumigènes à la Mutualité Française, action burn out et suicides, vidéo sur les agressions de médecins et professionnels de santé, huissier envoyé à la CNAM pour résultats des adhésions au CAS, plaintes ordinales à l’encontre de Catherine Lemorton, nous avons répondu à chaque attaque des tartuffes : C.Saout, JD. Flaysakier, C.Prudhomme,B. Dormont, réponse à Tout Santé, 50 millions de consommateurs…

Nous avons organisé les manifestations, regroupé les professions au sein de collectifs.

Nous avons été présents chaque semaine dans les quotidiens professionnels comme Egora ou le Quotidien du médecin, nous avons multiplié les unes des journaux professionnels, jusqu’à 200 au total sur trois ans. Nous avons été relayés régulièrement par la presse nationale et régionale, nous avons été reçus sur les plateaux des chaînes info nationales régulièrement, dans les studios des radios nationales, nous avons participé à des émissions.

En trois ans l’UFML a pris une place prépondérante dans le paysage…Et cette place est liée à sa capacité de prise de position.

Nous sommes allés au contact des politiques, des parlementaires de tout bord. Nous avons créé et développé deux pages FB, deux sites internet, un blog, nous avons communiqué régulièrement par mail avec des dizaines de milliers de médecins qui potentiellement reçoivent les NL, nous avons écrit 82 Newsletter, 1500 articles sur les 2 sites internet et des milliers de posts sur les pages FB. Nous avons mis à disposition de la profession des centaines de documents, chiffres, vidéos, éléments de preuves. Et récemment nous avons structuré un Google groupe, plateforme d’échanges et d’obtention de documents entre les coordinations.

AUCUNE structure syndicale ou associative n’a produit autant d’explications tournées vers la profession, AUCUNE structure n’a permis à ce point à la profession de bénéficier des renseignements, de comprendre, de bénéficier des analyses et de se faire son propre avis.

AUCUNE structure syndicale n’a à ce point joué la transparence prenant régulièrement l’avis des confrères présents sur les pages FB, ne cachant rien de ses orientations, de ses craintes, de ses espoirs.

Et pourtant….. Pourtant il est régulièrement des médecins qui lors de réunions nous disent :  » c’est la première fois que l’on entend cela ! « , « je n’avais jamais entendu parler de l’UFML  » et je vous avoue qu’au regard de la présence médiatique et des traces laissées, les bras m’en tombent…Plus grave, nombre de médecins justifient encore leur méconnaissance des problèmes par le fameux « nez dans le guidon » le « j’ai pas le temps » le « je bosse » ;  je passe rapidement sur la violence ressentie par celui qui s’engage au service de la profession lorsqu’un confrère ose sans aucune pudeur le lui dire en le regardant dans les yeux, je passe rapidement mais je rappelle quand même le bénévolat des membres de l’UFML et l’absence totale chez eux de conflit d’intérêts ou de perception de subventions, je rappelle tout de même qu’il s’agit de médecins de terrain en activité, qui se défoncent tous les jours en plus de leur travail, alors lorsqu’un confrère, à ceux-là, ose parler de « nez dans le guidon » pour justifier son ignorance ou son individualisme …

Passons sur ces ressentis pour nous arrêter sur cette problématique de méconnaissance de la loi de Santé alors même que tout a été dit partout, sur tous les supports et est présent à tout instant. Arrêtons-nous sur cet individualisme forcené qui menace l’existence de la profession !

C’est en effet aujourd’hui, et nous sommes en état d’urgence, que cet individualisme ralentit l’extension du domaine de la lutte. Nous n’avons pas encore atteint ces confrères, les syndicats non plus, c’est donc à vous de les atteindre, à vous de leur faire comprendre, à vous de les faire venir ici.

Autre chose, l’UFML est une ASSOCIATION, une COORDINATION NATIONALE !!!!

Lorsque j’entends des confrères avoir peur d’être récupérés par l’UFML, cela me blesse profondément !

L’UFML ne peut récupérer personne ni aucun mouvement puisque l’UFML n’est pas un organisme syndical. L’UFML a été conçu pour être la voix des médecins, de tous les médecins et nous avons ouvert les portes aux soignants, nous avons fait un outil, une structure qui est ce QUE VOUS EN FEREZ !

Il n’y a pas de hiérarchie, je ne suis que la voix des médecins qui font confiance à l’UFML et se reconnaissent dans son combat, un combat pour la liberté, l’indépendance, la dignité, le respect, la reconnaissance, la considération, l’éthique, la déontologie de notre profession.

Un combat pour ces valeurs intemporelles et à nulle autre pareilles, que le politique ignore ou ne comprend plus.

Un combat pour mettre à bas ce qui construit leur disparition : l’hyperadministration, la médecine procédurisée, rationalisée, collectivisée, la marchandisation de la médecine et des corps, l’étatisation imposée sans le consentement éclairé de la population, la financiarisation masquée.

Un combat pour permettre aux médecins, aux soignants de reposer la main sur leur avenir, de reconstruire un pacte de confiance, de permettre au savoir et à la connaissance de s’imposer comme pilier de la politique de santé.

Nous ne sommes en rien ultra-libéraux, pas plus que poujadistes, martiens ou moutons noirs, nous sommes des médecins, des soignants qui un jour se sont levés et ont décidé en conscience qu’ils ne pouvaient se recoucher. Nous vous attendons.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Vous pouvez nous écrire, nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi

Logo UFML 3342 150Siège social : 287 rue St Jacques - 75005 Paris

©2018

Share This

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?