Adhérer à l'UFML *


Pourquoi adhérer ? / comment adhérer 

SEULES les COTISATIONS font vivre l’association UFML
Vous avez besoin de l’UFML pour défendre vos valeurs, l’UFML a besoin de vous pour les représenter et vous avez eu de nombreuses occasions de voir combien la présence et l’influence de l’UFML ont pris de l’ampleur…
SEULES les COTISATIONS permettent toutes ces actions, aussi ;
Le renouvellement de votre cotisation c’est maintenant
Le partage avec les confrères de notre charte c’est maintenant
La sensibilisation des professionnels de la santé c’est maintenant
Le coup de fil sympa aux confrères qui baissent les bras c’est maintenant
Pour adhérer à l’UFML
cliquerz sur le lien ci-après et suivez la démarche proposée (paiement par CB ou Paypal  -mais Paypal n'est pass obligatoire).

Pour ceux qui ont du mal à remplir le formulaire en ligne (pas de n° RPPS  ou médecins domiciliés à l'étranger   adressez un chèque  à  ufml 29 av Adrien Escudier 31620 Fronton  sans oublier  de fournir le maximum de  coordonnées lisibles  merci 

mais  si possible préférez le règlement par carte bleue . Le site sera bientôt remanié et le module d'adhésion sera simplifié ! C'est  promis 

ADHERER A L'UFML

Paypal

L’avenir vous appartient, il est à construire avec l’UFML
Merci pour l’UFML, merci pour vous !!!

  Charte UFML

Dr MH Bonfait-Bouyer

 

Des propositions concrètes vous seront très prochainement présentées.

Pour cela, nous avons besoin de vous et de vos cotisations,

Unique ressource de votre association : l’UFML.

ADHERER A L'UFML

Paypal

Marie-Hélène Bonfait-Bouyer.

Commande livre Résiste !

resiste XDLancement le 30 Mars mais en commande sur : http://ufml-asso.org/commandez-le-livre.html… Lien vous permettant de préciser votre commande. une surprise avec chaque commande. Ce livre est un pavé lancé à la face de tous ceux qui vous méprisent, de tous ceux qui enfoncent la médecine.

 

Le New Deal de l'UFML

New Deal UFMLVifs remerciements à ceux qui ont oeuvré pour cette réussite et en particulier l'équipe de Paris menée sur cet événement par Valérie Briole. La présence hier soir de Nathalie Kosciusko Morizet, Hervé Mariton, ne traduit en rien une politisation de l'UFML mais une reconnaissance de son travail et de sa place à l'heure des campagnes électorales. Nous avons pu expliquer Résiste, donc l'UFML, et détailler un New Deal aux propositions décoiffantes et sans concessions. Nous l'avons fait droit dans les yeux des politiques présents. Alexandre Jardin est intervenu, nous allons travailler ensemble  il a dans son intervention rappelé les blocages de la sphère politique nationale. Comme lui nous pensons qu'il est temps de renverser la pyramide décisionnaire. Thomas Dietrich s'est exprimé, très applaudi, symbole de résistance. Frederic Bizard également, nous connaissons son rôle dans la lutte contre les réseaux et la financiarisation. Nous étions nombreux, lisez le New Deal, commandez Résiste. Le combat prend une autre dimension, nous devons construire ensemble, et prendre plus que jamais la place qui est la nôtre.

L'UFML appelle les médecins

affiche vote députés L'UFML appelle les médecins à poursuivre leur pratique du tiers payant de façon libre et invite ceux qui seraient poursuivis par l’administration à remplir ce module de signalement  pour prendre les mesures de leur défense.

Affiche contre le  TPG   version pdf à télécharger    à placer dans vos salles d'attente.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

marion ribeyre Francois randazzoPar Marion Ribeyre , Orthophoniste,  Secrétaire adjointe  UFML et François Ranndazzo,   Kinésithérapeute, Vice président  UFML 

Le 19 juillet, l'Assemblée Nationale a adopté en première lecture le projet de loi ratifiant l'Ordonnance n°2017-50 du 19 janvier 2017 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles dans le domaine de la santé et transposant en droit français la directive européenne 2013/55/UE adoptée en 2013 par le Parlement européen.

Nous déplorons que le gouvernement ait jugé opportun de déclencher fin juin une procédure accélérée, afin que le texte passe durant l'été, et cela, malgré les oppositions constantes et maintes fois rappelées du Haut Conseil des Professions Paramédicales, des ordres professionnels, des syndicats et de l'ensemble des soignants concernés.

Nous le déplorons d'autant plus, qu'après cinq années pendant lesquelles le ministère a fait preuve d'un mépris total à l'encontre des professionnels de santé, nous espérions pouvoir renouer avec le gouvernement une relation basée sur la confiance et le dialogue.

Mme la Ministre, Agnès Buzyn, a indiqué qu'elle disposait de peu de marge de manœuvre, la France ayant déjà été rappelée à l'ordre pour son retard dans la transposition de la directive; nous souhaitons souligner que jusqu'ici les autres pays dans le même cas n'ont pas fait l'objet d'une procédure.

Par ailleurs il était possible de transposer la directive en excluant certaines professions pour lesquelles son application contreviendrait à l'intérêt général. L'Allemagne a décidé d'exclure les professions de santé du champ d'application du texte avec une interdiction a priori, comme la directive l'autorise. Nous n'avons pas connaissance, là encore, d'une procédure à son encontre pour refus de transposition des directives européennes.

Nous le rappelons, les dispositions prises pour accorder l'accès partiel à l'exercice des professions de santé représentent : un danger pour les patients car la qualité des soins ne peut qu'être altérée par le morcellement des compétences (formation différente et souvent insuffisante des professionnels formés ailleurs, absence d'approche holistique possible notamment) et une injustice terrible pour les soignants formés en France qui se sont heurtés à une sélection drastique, souvent investis dans des cursus exigeants et longs (qu'on ne leur impose pas par plaisir mais bien pour garantir la dispensation de soins de qualité), et qui se verront concurrencés de manière déloyale par des professionnels au cursus tout à fait différent.

 Les professionnels de Santé s'inquiètent de l'ubérisation galopante et de la marchandisation de notre système de santé.

Nous demandons à Mme la Ministre de prendre la mesure des conséquences de la transposition de ce texte. Le gouvernement qui fait de l'accès au soin son cheval de bataille va permettre, par le biais de ce texte, l'avènement d'un casse-tête pour le patient qui va se retrouver, pour un problème donné, face à une multitude de professionnels avec des compétences hétéroclites.

Ce texte n'est porteur d'aucune amélioration pour notre système de notre système de santé. Est-ce le rôle du gouvernement français de se plier sans ciller aux exigences de Bruxelles ou bien l'intérêt des Français doit-il primer ?

Nous espérons qu'un sursaut de responsabilité va s'emparer de notre ministre et de ses conseillers et que des mesures fortes vont être prises pour sortir les professions de santé du champ d'application de cette transposition. Dans un premier temps, nous allons lancer une campagne d'affichage dans nos cabinets pour expliquer à nos patients comment le gouvernement brade l'excellence de notre système de santé, alors que rien ne l'y obligeait.

 Dans l'intérêt de notre système de santé et celui de nos patients, nous nous réservons la possibilité de lancer un mouvement de contestation si le texte devait rester sous sa forme actuelle.

 

Références :

 

Liste des participants qui ont commenté cet article

  • Invité - pathos

    L'amélioration du système de santé ?
    Il faut se rendre à l'évidence ça ne semble pas être un objectif prioritaire loin de là ! Cela se saurait !
    Le système de santé semble bien plutôt être un instrument politique de controle sur la société et les individus , un instrument électoral , et , en même temps une variable d'ajustement économique .....quoique !
    Dans ce contexte on comprend bien que des médecins libéraux vraiment libres , c'est incongru , gênant , quasi obscène .....
    Bref il ne faut plus y aller avec le dos de la cuillère face à une telle entreprise persévérante et systématique et si l

  • Invité - pathos

    et si les équarrisseurs et dépeceurs du système de santé français n'entendent rien , il faut en appeler au peuple qui subit mais sous sédatif .

    Il serait temps d'arrêter la boisson et les pilules euphorisantes ......utilisées par certains charlatans et illusionnistes pathologiques qui prétendent nous diriger

Ajouter un commentaire

L'UFML en chiffres

0
Newsletters
0
Pages
0
Followers

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.