Adhérer à l'UFML

Toulouse To Win

La loi de modernisation du système de santé est à peine votée que de nombreux obstacles apparaissent pour sa mise en place et c’est tant mieux.

Cette loi ne règle en rien l’organisation de la médecine libérale, voir complique encore plus le travail des professionnels et dégrade considérablement le rendu à la population.

Aussi l’UFML a décidé de prendre en main ce dossier et travaille, au travers de réunions de réflexion, rencontres avec les institutions, rencontres avec les syndicats, à l’édification de bases fondatrices de la médecine de demain dans la ligne de conduite qu’elle s’est toujours fixée : le respect des besoins des patients, le respect du travail des professionnels.

Notre nouvel objectif est de construire main dans la main ; médecins du privé et public, infirmières, kinésithérapeutes et tous les paramédicaux, mais aussi les patients, les institutions (dignes de ce nom), les syndicats, les administrations concernées, les prestataires des technologies, label de certification, etc… la médecine de demain, respectant des valeurs millénaires de cet art et tenant compte des avancées technologiques.

Des propositions concrètes vous seront très prochainement présentées.

Pour cela, nous avons besoin de vous et de vos cotisations,

Unique ressource de votre association : l’UFML.

ADHERER A L'UFML

Paypal

L’UFML le revendique, nous sommes l’association de tous les professionnels de santé, aussi cette invitation à adhérer se réalise dans l’accueil et la fédération aussi bien des médecins, que des sages-femmes, des infirmiers, des kinésithérapeutes, des orthophonistes, et plus largement toutes celles et tous ceux qui contribuent au maillage de la santé.

Merci pour le renouvellement de votre cotisation 2016, merci de copier et diffuser ce message, merci d’encourager les adhésions autour de vous, les dons et les bonnes volontés. Une attestation de cotisation vous sera délivrée.

Le trésorier de l’UFML

Marie-Hélène Bonfait-Bouyer.

Commande livre Résiste !

resiste XDLancement le 30 Mars mais en commande sur : https://ufml-asso.org/commandez-le-livre.html… Lien vous permettant de préciser votre commande. une surprise avec chaque commande. Ce livre est un pavé lancé à la face de tous ceux qui vous méprisent, de tous ceux qui enfoncent la médecine.

 

Le New Deal de l'UFML

New Deal UFMLVifs remerciements à ceux qui ont oeuvré pour cette réussite et en particulier l'équipe de Paris menée sur cet événement par Valérie Briole. La présence hier soir de Nathalie Kosciusko Morizet, Hervé Mariton, ne traduit en rien une politisation de l'UFML mais une reconnaissance de son travail et de sa place à l'heure des campagnes électorales. Nous avons pu expliquer Résiste, donc l'UFML, et détailler un New Deal aux propositions décoiffantes et sans concessions. Nous l'avons fait droit dans les yeux des politiques présents. Alexandre Jardin est intervenu, nous allons travailler ensemble  il a dans son intervention rappelé les blocages de la sphère politique nationale. Comme lui nous pensons qu'il est temps de renverser la pyramide décisionnaire. Thomas Dietrich s'est exprimé, très applaudi, symbole de résistance. Frederic Bizard également, nous connaissons son rôle dans la lutte contre les réseaux et la financiarisation. Nous étions nombreux, lisez le New Deal, commandez Résiste. Le combat prend une autre dimension, nous devons construire ensemble, et prendre plus que jamais la place qui est la nôtre.

Mardi 06 septembre 2016 Sud Radio Débat D'Expert Frédéric Bizard et Jérôme Marty

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

adel louafi nLe tiers payant généralisé est bien une médecine à l'américaine, très éloigné de la "Justice sociale". Et même les Américains n'en veulent plus ! Le paiement direct par l'assureur , cela veut dire :
- aucune liberté de choix pour l'assuré
- aucun contrôle des coûts pour l'assuré
- des procédures médicales dépendant du bon vouloir des assureurs ( "they were telling me what procedures I could do, who I could treat")
- une charge administrative très importante qui nécessite des secrétaires dédiées ( "a large staff was required, just to navigate all the paperwork")
- des tarifs sans cesse revus à la baisse par les assurances ( "the amount insurance company were willing to pay for procedures were declining")
- une charge administrative démesurée par rapport à un "Risque financier" faible, celui d'une simple consultation. C'est comme si l'assurance voiture payait pour l'essence ( "it would be like if car insurance paid for gas, oil...it would be very expensive and You'd have to be pré-approuved for a trip
Out of Town" )

Ce système de tiers payant généralisé est à la limite tenable économiquement pour les médecins avec les tarifs des assurances américaines. Mais il est extrêmement cher pour les assurés. C'est un suicide économique avec les tarifs "à la française" (23 euros la consultation).

Les médecins américains se "déconventionnent" de ce système d'assurance, d'une part pour retrouver leur indépendance professionnelle, d'autre part pour retrouver un équilibre familial ( "my family life and personal Time is better Than expected " )

Si les médecins américains n'en peuvent plus de ce système, alors que le revenu moyen d'un généraliste américain est le double de celui d'un médecin français, qu'est ce que cela va donner en France ?

Le tiers payant social est un marqueur de gauche.

Le tiers payant généralisé est au contraire un marqueur ultra libéral.

Un système ultra libéral où l'individu (professionnel de santé ou patient ) est dénigré et où les profits sont concentrés entre quelques mains ( les financeurs ), ne peut tenir qu'avec l'autorité absolue de l'Etat, comme c’est le cas dans les pays dits "communistes". C'est pour cela que l'autre volet de la loi Santé, c'est la mise sous autorité de l'Etat de toute la Médecine.

 http://money.cnn.com/2013/06/11/news/economy/cash-only-doctors/

    • Aucun commentaire sur cet article.
    Ajouter un commentaire
    Propulsé par Komento