Adhérer à l'UFML *


SEULES les COTISATIONS font vivre l’association UFML
Vous avez besoin de l’UFML pour défendre vos valeurs, l’UFML a besoin de vous pour les représenter et vous avez eu de nombreuses occasions de voir combien la présence et l’influence de l’UFML ont pris de l’ampleur…
SEULES les COTISATIONS permettent toutes ces actions, aussi ;
Le renouvellement de votre cotisation c’est maintenant
Le partage avec les confrères de notre charte c’est maintenant
La sensibilisation des professionnels de la santé c’est maintenant
Le coup de fil sympa aux confrères qui baissent les bras c’est maintenant
Pour adhérer à l’UFML
cliquerz sur le lien ci-après et suivez la démarche proposée (paiement par CB ou Paypal).

ADHERER A L'UFML

Paypal

L’avenir vous appartient, il est à construire avec l’UFML
Merci pour l’UFML, merci pour vous !!!

  Charte UFML

Dr MH Bonfait-Bouyer

 

Des propositions concrètes vous seront très prochainement présentées.

Pour cela, nous avons besoin de vous et de vos cotisations,

Unique ressource de votre association : l’UFML.

ADHERER A L'UFML

Paypal

Marie-Hélène Bonfait-Bouyer.

Commande livre Résiste !

resiste XDLancement le 30 Mars mais en commande sur : http://ufml-asso.org/commandez-le-livre.html… Lien vous permettant de préciser votre commande. une surprise avec chaque commande. Ce livre est un pavé lancé à la face de tous ceux qui vous méprisent, de tous ceux qui enfoncent la médecine.

 

Le New Deal de l'UFML

New Deal UFMLVifs remerciements à ceux qui ont oeuvré pour cette réussite et en particulier l'équipe de Paris menée sur cet événement par Valérie Briole. La présence hier soir de Nathalie Kosciusko Morizet, Hervé Mariton, ne traduit en rien une politisation de l'UFML mais une reconnaissance de son travail et de sa place à l'heure des campagnes électorales. Nous avons pu expliquer Résiste, donc l'UFML, et détailler un New Deal aux propositions décoiffantes et sans concessions. Nous l'avons fait droit dans les yeux des politiques présents. Alexandre Jardin est intervenu, nous allons travailler ensemble  il a dans son intervention rappelé les blocages de la sphère politique nationale. Comme lui nous pensons qu'il est temps de renverser la pyramide décisionnaire. Thomas Dietrich s'est exprimé, très applaudi, symbole de résistance. Frederic Bizard également, nous connaissons son rôle dans la lutte contre les réseaux et la financiarisation. Nous étions nombreux, lisez le New Deal, commandez Résiste. Le combat prend une autre dimension, nous devons construire ensemble, et prendre plus que jamais la place qui est la nôtre.

L'UFML appelle les médecins

affiche vote députés L'UFML appelle les médecins à poursuivre leur pratique du tiers payant de façon libre et invite ceux qui seraient poursuivis par l’administration à remplir ce module de signalement  pour prendre les mesures de leur défense.

Affiche contre le  TPG   version pdf à télécharger    à placer dans vos salles d'attente.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Andre NatowiczJe me demande si nous prenons tous la mesure de ce qui nous arrive, alors que la loi Touraine est en train de passer. Vu la médiocrité des politiques, ce n'est pas surprenant.

Nous ne sommes plus attaqués sur des points de détail, nous ne sommes pas réduits à la marge. Nous subissons une destruction méthodique de notre outil de travail, de nos valeurs communes, de notre place dans la société. Inutile de faire appel aux moments les plus abjects de notre Histoire : le fascisme est vivant. Nous avons face à nous des individus pour lesquels notre présence même est intolérable, parce que nous représentons une des toutes dernières corporations libres dans une société totalitaire, totalement inféodée aux forces de l'argent.

Avec les autoroutiers, on négocie, avec les journalistes, on discute. Avec les médecins, on tape dans le tas, à coups de matraques ou de battes de base-ball, avec les arguments rebattus du bien commun, sauf à l'égard de ceux qui le font. C'est le signe incontestable de notre faiblesse, nourrie à la fois du sens du devoir, de la trituration maladive des idées, de "l'intérêt des patients" qui ont toujours bon dos, de l'excès de travail qui évite de penser trop.

Nous avons, depuis l'arrivée de Touraine aux affaires, subi le flot le plus sordide des menaces et des insultes pour des fautes que nous n'avons pas commises. Nous avons vu comment un cabinet ministériel met tout en œuvre pour casser la confiance que nous donnent encore nos patients.
Nous avons vu les collabos de la première heure, les syndicats marrons, faire le travail de sape qui leur était demandé. Nous voyons aujourd'hui encore un Leicher affligeant qui ne sait plus comment se sortir de son malheureux faux-pas, qui aurait pu laisser croire qu'il s'opposait à quelque chose. Nous pouvons admirer la ténacité de la CSMF qui affirme pour encore quelques jours qu'elle s'oppose au plan d'extermination ourdi par ses maîtres de toujours (tout en reprenant toutes nos idées et se rapprochant de nous du fait de la pression de la base).

Nous voyons la pitoyable danse des internes qui déjà obéissent. Nous voyons que l'Ordre des Infirmiers est de trop dans ce système, il doit disparaître. Pour les médecins, Ça sera plus subtil : il va rester, mais il sera soumis. Comme les syndicats : ils vont rester, mais on cachera soigneusement qu'ils sortent de facto du jeu, puisque la loi s'impose face à toute mascarade de "convention" qui ne servira qu'à donner le change aux naïfs qui y croiront encore.

J'écris ce post pour répéter ce que je crois depuis le début : plus que jamais, l'UFML est notre maison commune. Nous n'avons plus la liberté de disserter sur la façon ou le rythme par lesquels nous serons contraints. Nous ne pouvons plus discuter des détails pour oublier le fond. Il va bien falloir que notre corporation se relève enfin. Si nous nous couchons, ne nous trompons pas, la barbarie aura bel et bien gagné.

  • Aucun commentaire sur cet article.
Ajouter un commentaire