Black Friday

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Eric BlondetLe "combat" de la CSMF ... Vous avez dit "Combat" ?

Dans un article de Hospimédia ce jour, la position de la CSMF est ainsi présentée :

“ "Il ne s'agit pas d'appeler les professionnels à cesser leur activité", a-t-il précisé.

La stratégie retenue est donc de freiner au maximum la mise en place des dispositifs de la future loi. La CSMF demande aussi aux sénateurs un "sursaut démocratique en amendant fortement la loi de Santé" qu'elle qualifie d'hospitalo-centrée. Après les élections professionnelles, fixées au 12 octobre, la négociation conventionnelle 2016 s'ouvrira très vite. D'ores et déjà, la confédération se positionne en faveur d'une redéfinition de l'exercice médical et la mise en place d'un tarif unique. "La base tarifaire ne devrait pas être en dessous de 30 euros (€)". Pour le Dr Jean-Paul Ortiz, le soin ne peut donc "se concevoir que dans le cadre d'un paiement à l'acte". Les forfaits doivent uniquement rémunérer des missions de service public par exemple et en aucun cas des actes réalisés auprès d'individus. Il suggère là une refondation tarifaire avec la mise en place d'une classification des consultations en fonction de leur complexité. "Il n'est plus question que les négociations conventionnelles se limitent à se battre pour un ou deux euros supplémentaires tous les quatre ans".

Réagissez (0) Clics: 1226

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Eric BlondetChers Amis,

Comme vous le savez, le combat contre la loi dite de « modernisation » du système de santédoit être le centre de nos actions à la rentrée.

LUFML a fait le choix de travailler de concert autant que possible avec les syndicats qui ont toujours clairement expriméleur opposition àcette loi. Cest unis que nous arriverons àexprimer notre exigence dabrogation dune loi sur de nombreux points inacceptable et non négociable.

Différents paramètres sont à prendre en compte et ont dès lors été considérés :

-       la nécessitéde remobiliser en ce retour de vacances ;

-       toutes les coordinations nont pas acquis à ce jour de réelle structure visible et sont encore en cours de constitution ;

-  les contraintes organisationnelles de chacun, médecins généralistes, spécialistes de plateau technique lourd, spécialistes médicaux ;

-       les opportunités douverture de créneaux médiatiques ;

-       les échéances électorales professionnelles mais également régionales (début décembre).

Réagissez (2) Clics: 3300

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

David SchapiroA tous,

REUNION A PARIS LE SAMEDI 13 JUIN 15 H Amphithéâtre LUTON Faculté de Médecine COCHIN. 24 Rue du Faubourg Saint Jacques 75014 Paris. Métro et RER Port Royal.
A L INITIATIVE DE UFML BLOC FMF SML MPST ET TOUS LES SYNDICATS ET ORGANISATIONS QUI VOUDRONT S Y ASSOCIER.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

par le dr dominique thiers-bautrant, vice présidente l'ufml

Dominique Thiers Bautrant

Face au changement de paradigme que cette loi - et d'autres mesures avant elle - tente d'imposer au monde médical ainsi qu'à l'ensemble des soignants, étudiants, internes, jeunes médecins ont su se mobiliser, s'interroger, appréhender ce qu'au delà des mots et des professions de foi officielles, ces textes impliquaient, avec le sens des responsabilités inhérent au métier.

Pas seulement à propos de leur exercice contemporain, aussi fugace dans une vie que la jeunesse elle même, mais à propos des modes d'exercices futurs, des valeurs fondamentales du métier, de la nature de la prise en charge des patients, de la qualité des soins que l'on se doit de leur apporter.

Réagissez (1) Clics: 2346

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Dominique Thiers BautrantNous avons proposé une action dès le lendemain de la manifestation à Paris.
Vous étiez nombreux à réclamer des actions, des sanctions contre cette Loi parfaitement inacceptable. Ces actions doivent être à la hauteur du danger.
Ce soir nous en savons un peu plus. Les débats à l'Assemblée devraient débuter le mardi 31 mars.
Ainsi que l'a écrit Jérome Marty dans le post repris ci-dessous, nous allons nous relayer jour et nuit devant l'Assemblée afin d'informer sans relâche et rappeler aux parlementaires que si cette Loi est débattue selon les règles démocratiques, les professionnels y sont trés majoritairement opposés. Nous médecins UFML avons largement développé et argumenté notre opposition à ce qui sera la fin de la déontologie, du secret médical, de l'indépendance professionnelle, du respect du patient dans son "être" et non son "avoir", tout ce qui nous a conduit à choisir ce métier et pas un autre, tout ce qui conduit 93% des français à faire confiance à leur médecin.

Réagissez (1) Clics: 2427

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Twitter@DominiqueThier1

Dominique Thiers BautrantA l'heure où une manifestation nationale de grande ampleur se prépare, il n'est pas inutile de rappeler les dangers qui nous menacent et faire le point sur les positions respectives des différents protagonistes.

Un puzzle que l'UFML a reconstitué et dénonce

Depuis plus de deux années, l'UFML alerte sur les dangers de l'étatisation de la médecine et de la privatisation du financement des soins, amorcés de longue date mais précipités par l'indigne signature de l'avenant 8 qui validait d'une part les tribunaux d'exception et la toute puissance des tutelles, et d'autre part l'entrée dans la danse des complémentaires qui ont ainsi gagné leur place autour des tables de négociation conventionnelle.

Réagissez (0) Clics: 3394

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Covoiturage marche liberte soigner

Vous disposez d'un véhicule avec des places libres ? Vous cherchez un covoiturage pour la manif du 15 mars 2015 ?

Remplissez TOUS les champs pour l'organisation du covoiturage de la manifestation du 15 mars 2015 "Marche pour la libérté de soigner". Vous serez informé par mail des différentes possibilités de covoiturage.

 

Réagissez (0) Clics: 3898
  • UFML
  • Le printemps de la santé
  • Affiche

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

AffichePrintemps29janvier2miniatureIMPRIMEZ L'AFFICHE

Réagissez (0) Clics: 3858

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L'UFML rappelle que sa page facebook est régie par une charte stricte, qui interdit la publication d'insultes personnelles ou de propos / images dégradants.

L'UFML dénonce toute utilisation de son nom sans son autorisation et rappelle que les contrevenants s'exposent à des poursuites de sa part.

Réagissez (0) Clics: 3441

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Twitter@DominiqueThier1

Dominique Thiers BautrantAinsi, les dépassements d'honoraire les plus importants seraient pratiqués dans les établissements publics, triplant voire quadruplant les tarifs opposables tandis que les cliniques resteraient dans des fourchettes bien plus modérées .
http://bfmbusiness.bfmtv.com/
Mais alors, si l'hôpital peut couter jusqu'à 4 fois plus cher que les cliniques, est il bien judicieux de renforcer encore l'hospitalocentrisme, d'accroitre la pression sur les établissements privés au risque de voir disparaitre tout ou partie de cette offre de soins ?

Réagissez (1) Clics: 3753

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Twitter@docinmove

LOGO UFML DEFINITIF MINIATUREChères Consœurs, chers Confrères, chers amis,

Dans quelques jours, une élection permettra de renouveler la moitié du Conseil Départemental de l'Ordre des Médecins de Paris.

Depuis des années, les médecins voient leurs conditions d’exercice se dégrader dramatiquement : absence de revalorisation, augmentation des charges financières, administratives et de travail, aboutissant à un cortège insoutenable de mal-être, de déplaquages, de suicides et burn-out, touchant toutes les strates de notre profession : libéraux, salariés du privé ou hospitaliers, généralistes et spécialistes, jeunes médecins, et même retraités qui ont vu leur pouvoir d’achat fondre. Tous sont inquiets pour leur avenir et pour la Médecine qu’ils lègueront à leurs enfants. Face à nous, se dressent des dangers qui nous menacent comme jamais : organismes complémentaires, politiques, désengagement de la Sécurité sociale… Il nous faut être forts !

Réagissez (3) Clics: 4736

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Twitter@drmartyjerome

LOGO UFML DEFINITIFMonsieur le Président,

Vous déclariez, le 5 janvier au matin sur France Inter, comprendre "les médecins qui disent qu'il ne faut pas que ce soit compliqué. C'est toujours la même chose, il ne faut pas que ce soit compliqué et il ne faut pas qu'on soit remboursé à la Saint-Glinglin. Ils ont parfaitement raison, les médecins, il faut qu'on puisse être capables d'être beaucoup plus simples, beaucoup plus efficaces, mais c'est quand même une avancée" (http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/tiers-payant-hollande-promet-aux-medecins-de-faire-simple_1637495.html).

Nous voici rassurés ... ou pas.

Réagissez (1) Clics: 3226

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Dominique Thiers BautrantRendez vous donné à 8h30, au moment de l'entrée dans le batiment des employés de l'ARS afin de leur distribuer des tracts et fournir des explications rapides quant aux conséquences possibles de la Loi Santé sur eux, patients.
Ambiance bon enfant, une trentaine de praticiens, journalistes présents.

Une délégation a ensuite été reçue par la direction de l'ARS : François Honorat, élu BLOC (AAL) et URPS, Michel Sciarra, président FMF 13 et élu URPS, Michel Danvin, membre FMF et élu URPS, Sébastien Prost, jeune médecin remplaçant FMF, Florence Zemour membre CA UFML et moi même.

Réagissez (1) Clics: 2408
  • ARS
  • CNAMTS
  • Grève de la carte vitale
  • UNOCAM
  • Arrêt de la télétransmission
  • FSP

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Dominique Thiers BautrantSelon la CNAMTS, la grève de la carte vitale occasionnerait des retards de remboursements de plusieurs semaines.
Ainsi donc, les effectifs de la sécurité sociale ne seraient plus suffisants depuis l'avènement de la télétransmisison, et cette pénurie laisserait présager d'importants retards dans les remboursements.

Il est vrai que ces dernières années, les employés survivants de l'AM ont plutôt suivi de coûteuses formations permettant à de jeunes padawans dûment estampillés "délégués" de venir expliquer aux médecins le B-A-BA des prescriptions vertueuses , tandis que ces mêmes médecins évangélisés et équipés de lecteurs de carte vitale mettaient en œuvre à leurs propres dépens le concept de "délégation de taches", devenant ainsi les coupables tout désignés des défauts de remboursements. Extraordinaire.

Réagissez (2) Clics: 3193

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

ArsLa fermeture des cabinets médicaux a été trés largement suivie, dans notre région comme sur l'ensemble du territoire. L'impact sur les services et les standards d'urgences a été trés conséquente, les témoignages sont nombreux et convergents mais a été largement sous évalué par le Ministère et les médias. Ce qui n'a été possible que parce que les réquisitions ont fonctionné à plein régime.

Le ministère a daigné tendre une oreille distraite mais néanmoins bienveillante vers les urgentistes, puis les directeurs d'établissement, offrant une commode diversion médiatique, tandis que circulaient de piètres rumeurs de revendications pour un C à 25 euros.

Réagissez (0) Clics: 2051

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Dominique Thiers BautrantLa médecine libérale, dans un élan commun historique, a réalisé un Front Uni demandant le Retrait de la Loi Santé.
Le Tiers Payant généralisé est à cette Loi ce que l'avenant 8 est à la convention : l'arme de contrôle absolu des pratiques des médecins, qui passent sous tutelle des ARS et des financeurs.
Pourquoi faire de ce TPG le seul outil d'amélioration de l'accés aux soins lorsqu'on sait que le renoncement aux soins pour causes financières, qui existe, est principalement du aux délais de rendez vous et concerne trés majoritairement les domaines dont la sécurité sociale s'est désengagée de longue date ?

Réagissez (3) Clics: 2720